La tension diplomatique ne faiblit pas entre le Maroc et l’Allemagne


Lecture 2 min.
Nasser Bourita et Angela Merkel
Nasser Bourita et Angela Merkel

Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur en poste à Berlin, pour consultations, après avoir dénoncé des actes hostiles de la part de l’Allemagne. L’annonce a été faite par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

La tension diplomatique est très vive entre le Maroc et l’Allemagne. Le royaume chérifien a décidé de rappeler son ambassadeur en poste à Berlin, pour consultations, après avoir dénoncé une adversité constante et inacceptable entretenue ces derniers temps par l’Allemagne. L’annonce a été faite hier jeudi, par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à travers un communiqué.

À l’origine de cette décision, Nasser Bourita dénonce « les actes hostiles et les actions attentatoires à l’égard des intérêts supérieurs du royaume du Maroc ». Il y a quelques semaines, la République Fédérale d’Allemagne a désapprouvé la décision du Président américain de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara, peste Rabat dénonçant un «  acte grave qui demeure jusqu’à présent inexpliqué  ».

Rabat reproche en outre à Berlin la divulgation des renseignements sensibles que leur communiquent les services de sécurité marocains. Un autre grief énoncé par les Affaires étrangères marocaines a trait au rôle de l’Allemagne dans le dossier libyen.

À ce sujet, les officiels marocains se disent convaincus que Berlin combat, de façon résolue, le rôle régional du Maroc en tentant de l’écarter, indûment, de certaines réunions régionales consacrées à ce dossier comme celle organisée dans la capitale allemande. Suffisant pour faire monter la tension entre les deux pays qui, pourtant, entretenaient de bonnes relations

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter