La fuite des cerveaux en questions

L’association parisienne AfroMines organise samedi 24 mars à l’école des Mines de Paris une journée de conférences sur le thème  » Comment accéder à une réussite professionnelle qui profite au Continent africain ? Sous le patronage de l’écrivain sénégalais Cheikh Hamidou Kane, la manifestation souhaite apporter des réponses à tous ceux qui s’interrogent sur la conciliation de leur réussite professionnelle avec leur désir d’aider l’Afrique.

Retourner travailler en Afrique après s’être formé à l’étranger ? Un dilemme auquel beaucoup d’étudiants africains se trouvent confrontés à la fin de leurs études en France. L’association AfroMines organise, samedi prochain à l’école des Mines (Paris) une journée de conférences, sous l’invocation de l’écrivain sénégalais Cheikh Hamidou Kane. L’initiative vise à confronter l’expérience d’intervenants professionnels ayant fait le choix de l’Afrique aux interrogations de ceux qui n’en sont pas encore là.

Partir ou rester ? La genèse de cette journée de discussions se trouve dans cette unique question qui taraudait les deux initiateurs du projet. Ousseynou Nakoulima, élève ingénieur sénégalais à l’école des Mines et Riad Haidar, étudiant libano-sénégalais en thèse.  » En fin de cursus, on se demande s’il convient de retourner en Afrique « , explique Ousseynou. Pour y voir plus clair et pour en faire profiter le maximum de personnes, ils décident de créer l’association AfroMines. Une structure juridique pour pouvoir mettre sur pied leur journée de réflexion et d’échange.

Choix du coeur ou de la raison

Faut-il rester en Europe ? Existe-t-il des débouchés professionnels en Afrique ? Quelles sont les conditions de travail ? Est-ce-que l’on peut valoriser une expérience acquise en Afrique ? Peut-on réussir en Afrique ? Les préoccupations des étudiants africains expatriés quant à leur retour au pays portent sur de nombreux points.

 » Nous n’avons pas la prétention d’apporter de solutions miracles  » , explique Riad.  » Nous souhaitons uniquement apporter des éléments de réponses à toutes ces questions, grâce à l’expérience de nos aînés qui sont déjà passés par là « . Comme intervenants, citons uniquement Mamadou Lamine Diallo, conseiller du Premier Ministre sénégalais ou encore Oumar Seck, responsable dans le cadre du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) d’un programme de conseil aux PME en Afrique de l’Ouest.

La journée promet d’être des plus instructives.

Pour plus de renseignements :

Bureau des élèves de l’Ecole des Mines de Paris

Tel : 00 33 1 46 34 53 27