La Cedeao demande à Bamako « plus de cohérence politique et militaire »

Les pays d’Afrique de l’Ouest demandent à Bamako « plus de cohérence politique et militaire » avant toute intervention militaire pour reconquérir le Nord du Mali. « Il est évident que le succès d’une intervention de la Cedeao au Mali nécessite qu’il y ait une certaine cohérence et sur le plan politique et sur le plan militaire entre la Cedeao et les autorités de Bamako », a déclaré jeudi à Ouagadougou le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Kadré Désiré Ouédraogo. « Je pense qu’il faut que les choses soient claires pour que nous puissions avoir une garantie de succès », a insisté M. Ouédraogo à la sortie d’un long entretien avec le chef de l’Etat burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne, rapporte l’AFP.