L’opposition burundaise déçue par Zuma

Jacob Zuma, le chef de l’Etat sud-africain en visite officielle de trois jours depuis ce mercredi au Burundi, ne veut pas jouer les médiateurs au grand dam de l’opposition burundaise qui estime que le pays est menacé par la guerre civile, rapporte RFI. « Le Burundi est menacé par la reprise de la guerre », a déclaré Léonce Ngendakumana, le leader de l’opposition qui évoquait la rébellion née dans le pays et qui n’est pas reconnue par Bujumbura. « Il n’est pas question de mener une médiation dans ce pays, pas du tout », a indiqué pour sa part le président sud-africain.