L’auteur de « Loterie nationale sénégalaise. Chronique d’un pillage » attaqué en justice

Un responsable de la maison d’édition parisienne l’Harmattan, Babacar Sall a confirmé vendredi le procès pour diffamation prévu le 8 novembre devant la 17è Chambre du tribunal de Paris contre l’éditeur et le journaliste et écrivain sénégalais, Abdou Latif Coulibaly.

« Nous sommes effectivement convoqués au tribunal de Paris le 8 novembre », a déclaré à la PANA, M. Sall, directeur de publication de l’Harmattan et auteur d’un livre contre le chef de l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade intitulé « Le Stagiaire ».

Il a précisé que les chefs d’accusation portent principalement sur l’ouvrage de Abdou Latif Coulibaly intitulé « Loterie nationale sénégalaise. Chronique d’un pillage ».

Assurant que le livre de l’écrivain et journaliste sénégalais repose sur des « pièces vérifiables », le directeur de publication de l’Harmattan voit dans le procès du 8 novembre la main du régime du président Wade.

« (…) Le régime [de Wade] nous attaque au tribunal pour masquer sa responsabilité directe dans la production de la criminalité économique et politique au Sénégal », a estimé M. Sall qui regrette que les faits révélés par M. Coulibaly ne « fassent pas l’objet d’investigations judiciaires au Sénégal ».

« En tant qu’éditeur, nous continuerons, quel que soit le coût, à mettre l’édition au service de l’éthique, de la justice et de l’engagement », a-t-il encore dit.