L’armée sénégalaise renforce ses positions en Casamance

L’armée sénégalaise a lancé une opération de ratissage en Casamance, dans le secteur de Djibidione, près de la frontière, tôt ce mercredi. Un habitant du village de Bala Bassène, situé dans la zone des opérations, à quelques encablures de la frontière gambienne, a déclaré à la Pana avoir entendu des détonations qui ont semé la peur dans toute la contrée qui regroupe 56 villages.

Cette information a été confirmée par une sources militaire qui précise que ce ratissage entre dans le cadre des manoeuvres périodiques que l’armée sénégalaise mène dans les régions de l’intérieur du pays.

Selon l’officier, ces opérations visent également la restauration de la souveraineté nationale dans cette partie du pays avant de préciser que « le ratissage durera deux à trois jours et pourrait se prolonger en cas de résistance des rebelles ».

Le colonel Antoine Wardini du bureau de la Direction des Relations publiques de l’Armée sénégalaise (DIRPA), joint par la Pana, a confirmé la présence de militaires sénégalais dans la zone indiquée, mais se garde de parler de ratissage pour l’instant.

Il a également confirmé les coups de feu signalés par les populations de la zone, indiquant qu’il y a eu un accrochage, sans préciser la nature, ni les protagonistes. « Je ne peux pas dire grand-chose, en attendant d’avoir un rapport officiel détaillé de la situation », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que deux factions rebelles opposées du MFDC se battent dans cette zone, depuis plus de deux mois. L’armée sénégalaise qui avait abandonné la plupart de ses positions dans cette partie de la Casamance, suite aux accords de paix signés entre le gouvernement et le MFDC le 30 décembre 2004 revient en force dans le secteur de Djibidione et de toute la zone située vers la frontière
gambienne.