Kasai Allstars : « The large bird, the woman and the baby » ou l’histoire d’une mère et d’un oiseau mystérieux


Lecture 2 min.
Kasai Allstars
Kasai Allstars

« The Large Bird, the woman and the vaby (Khalab Remix) » est le titre du tout nouveau single du collectif congolais Kasai Allstars. Ce tube chanté en Tshiluba raconte histoire d’une mère qui se voit confrontée à un oiseau  surnaturel.

C’est une histoire mystérieuse. Un récit inédit d’une divinité protectrice dotée de capacités destructrices. « The Large bird, the woman and the baby (Khalab Remix) » du collectif Kasai Allstars étale les deux faces d’un oiseau très particulier. Tourné dans une forêt de Maluku, à environ 120 km de Kinshasa, ce single narre l’histoire d’une mère dont l’enfant a été emporté par le grand oiseau. « Les paroles de la chanson racontent une histoire quasi mystique et j’ai trouvé que la production de Khalab était très évocatrice de l’atmosphère de la chanson : c’est comme s’il avait ajouté des cris d’oiseaux, des cris de zombies, le bruit de l’eau et de la forêt. J’ai alors eu l’idée de situer la vidéo dans une forêt épaisse », confie Mopero Mupemba, guitariste et producteur de Kasai Allstars.

La mère, l’oiseau, le bébé et le champ

Le clip de cette chanson met en évidence « Muambuyi » qui représente la mère dont l’enfant a été emporté par le grand oiseau et qui, en plus, a des visions d’êtres surnaturels qui se déchaînent dans les bois. « Une mère est allée travailler dans son champ et a laissé son bébé seul derrière un arbre. Au bout d’un moment, elle remarque que le bébé ne pleure plus. Elle s’approche et aperçoit un grand oiseau chanter doucement pour apaiser le bébé. L’oiseau la remarque et lui dit : ne dis jamais à personne ce que tu as vu. Elle accepte, mais finit par le raconter à son mari », relate M. Mupemba.

Ce non-respect des consignes n’a pas été du goût de l’oiseau mystique. «  Quand elle revient au champ le lendemain, le grand oiseau attrape le bébé avec son bec et s’envole vers le haut d’un arbre, menaçant de le laisser tomber. La mère implore l’oiseau en chantant tshinyunyu nda, tshinyunyu nda… (Oiseau, s’il te plaît, aie pitié…). L’oiseau lui pardonne et lui rend le bébé », ajoute-t-il.

Crée en 2000, le collectif congolais Kasai Allstars est un groupe musical qui fait la fierté de la République Démocratique du Congo dans la musique « tradi-moderne ».

YouTube video
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter