Karim Wade visé par une plainte à Paris

Karim Wade dans le collimateur de la justice française. Une enquête préliminaire a été ouverte à Paris suite à une plainte déposée par l’Etat sénégalais contre le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade pour enrichissement illicite. L’enquête, menée par le parquet de Paris, a été confiée à l’Office central de répression de la grande délinquance (OCRGDF).

L’Etat sénégalais est bien décidé à en découdre avec Karim Wade. Il a déposé une plainte à Paris contre le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade pour enrichissement illicite. Selon la ministre de la Justice sénégalaise Aminata Touré, il est soupçonné avec d’autres caciques de l’ancien régime, d’avoir investi de l’argent détournés en France. La plainte, rendue publique le 5 novembre par cette dernière, les vise aussi pour détournement de fonds publics, recel d’abus de biens sociaux et corruption.

400 milliards de FCFA détournés

Karim Wade a déjà été auditionné quatre fois par la gendarmerie de Dakar. Deux fois en juillet et deux fois en novembre. Il a dû s’expliquer sur les millions de dollars retrouvés sur un de ses comptes bancaire, arguant qu’il s’agit d’un cadeau de son père. Il est soupçonné par la justice sénégalaise d’avoir détourné ces fonds alors qu’il était ministre de la Coopération internationale, des transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie entre 2009 et 2012. Des ministères dotés de budgets colossaux.

Selon Alioune Ndao, procureur de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, les dignitaires du régime de Wade devront répondre de leurs actes : « Personne n’est au dessus des lois. Nous sommes à la recherche de milliards détournés et sortis du pays et que nous voulons faire revenir dans le pays ». L’ancien régime est soupçonné d’avoir détourné 400 milliards de Francs CFA (soit 609 796 068 d’euros).