Jérémie Ouedraogo remporte le Faso 2005

Jérémie Ouedraogo a remporté dimanche le 19è Tour du Burkina Faso. Afin de garder le maillot jaune au pays pour la deuxième année consécutive, il a bénéficié de l’aide des Burkinabés encore en course, notamment de son compatriote Saïdou Rouamba, second à onze secondes mais qui ne l’a pas attaqué. Dans ces conditions, le Belge Karel Pattyn, troisième à 22 secondes, a été neutralisé. Son compatriote Christof Marien remporte la dernière étape.

Jérémie Ouedraogo et ses troupes ont conservé entre les mains burkinabé le maillot jaune du Tour national, ramené au pays l’année dernière par Abdul Wahab Sawadogo. Egalement vainqueur du maillot vert, Ouedraogo devance son capitaine Saïdou Rouamba de onze secondes, sans qu’il n’y ait eu la moindre poursuite entre les deux hommes. L’enjeu de cette dernière étape de prestige résidait dans le marquage à la culotte de Karel Pattyn, toujours en embuscade, à 22 secondes du leader. En revanche, un autre Belge, Christof Marien, a bénéficié d’un bon de sortie et a pu remporter le sprint final contre le Camerounais Sadrac Teguimaha, son compagnon d’échappée dans les rues de Ouaga.

Tous pour un

Les données du problème sont simples : avec 22’’ de retard sur le maillot jaune, Karel Pattyn, le seul rival encore menaçant, est l’ennemi public numéro 1 dans cette dernière étape. Le moindre centimètre de gagné entraînerait des représailles collectives immédiates de tout ce qu’il reste de burkinabé dans le peloton. Quatre kilomètres après le départ de l’étape, la course démarre déjà sur un rythme élevé. Ceux qui ont encore un rôle à jouer se donnent du mal. Ceux qui ont les jambes usées par les 1289 kilomètres parcourus laissent filer. Ils se contenteront, et c’est déjà beaucoup, de finir le Tour. C’est donc un groupe de 23 coureurs qui se dégage en tête, avec 50 secondes d’avance sur le peloton au km 16.

A l’entrée dans la capitale, alors que quelques courageux ont changé d’avis et sont partis à la chasse au groupe de tête, l’élite a 1’15’’ d’avance sur le gros du peloton. Mais peu avant l’entrée dans le circuit final, le maillot rose Marien et le Camerounais Teguimaha, momentanément rejoints par Olivier Keita (Sénégalais), faussent compagnie au peloton maillot jaune où toute la vigilance est retenue par le cas de Karel Pattyn.

Troisième victoire belge

Pendant les douze tours de manège, les deux attaquants maintiennent un avantage constant entre 40secondes et une minute, sans que leurs poursuivants ne décident réellement de leur mener la vie dure. A deux tours, soit 9 kilomètres avant la fin, leur avantage est toujours de 40 secondes, alors que le reste du peloton pointe à près de cinq minutes. A la cloche, les 30 secondes annoncent un avenir brillant à leur entreprise. Quelques minutes plus tard, Marien se montre le plus puissant en attaquant dans la dernière ligne droite. Il offre la troisième victoire d’étape à l’équipe belge.

Copyright Amaury Sport Organisation

Classement général : les 10 premiers

1 Ouedraogo R. Jérémie Café Samba Burkina

2 Rouamba Saïdou Groupe Fadoul Burkina 00′ 11″

3 Pattyn Karel Groep Blijweert – Mode makers Belgique 00′ 26″

4 Sawadogo Mahamadi Café Samba Burkina BUR 02′ 32″

5 Sawadogo Abdoul Wahab Café Samba Burkina BUR 03′ 34″

6 Silva Igor Alberto Angola Angola 03′ 52″

7 Thiam Malick Sénégal Sénégal 03′ 58″

8 Sanda Joseph Cameroun Cameroun 04′ 37″

9 Wolf Jean-Noël Alsace Fran’Or France 04′ 38″

10 Marien Christof Groep Blijweert – Mode makers Belgique 05′ 56″