Italie : une Sénégalaise saute du 3e étage pour sauver son bébé !

Une sénégalaise âgée de 34 ans se serait jetée du 3e étage d’un immeuble, à Turin, en Italie, pour échapper à un incendie, elle et son bébé âgé de 8 mois.

D’après le journal Les Echos, dans la journée du vendredi, un incendie se serait déclenché dans l’ascenseur de l’immeuble où réside la jeune femme. Aucun moyen pour elle de s’échapper si ce n’est par la porte, qui est dévorée par les flammes. N’ayant aucune autre issue, elle se résigna à sauter, avec sa fillette, par dessus le balcon pour finir brutalement sur le trottoir.

Une chute d’environ 12 mètres qui leur causera à elles deux de graves blessures ; souffrante d’un traumatisme thoracique, de multiples fractures du bassin et aux membres inférieurs, la mère a été  admise en salle d’opération tandis que son bébé, lui, a été victime d’un arrêt cardiaque et devra subir une opération neurochirurgicale due à une grave lésion cérébrale.

Actuellement la fillette bataille rudement pour sa survie dans la salle d’opération alors qu’au tout départ rien ne laissait présager qu’elle ait été grièvement blessée.

Mais alors, qu’est-ce qui est à l’origine de cet incendie ?

D’après les explications données par les pompiers, l’incendie s’est déclenché dans la cabine d’ascenseur presque entièrement faite de bois. Les flammes ont détruit l’ancien monte-charge mais elles ont rapidement été neutralisées par les soldats du feu. Par contre, la fumée provoquée par le feu a fait plus de dégâts, en montant dans la cage d’escalier. Arrivés au troisième étage, les sapeurs-pompiers ont trouvé la porte de l’appartement de la sénégalaise ouverte, ils en ont déduit que cette dernière aurait tenté de se rendre au palier, mais sans succès.

« Je lui ai crié de ne pas sauter, mais elle ne m’a pas écouté. Peut-être que si j’avais été encore sur le balcon, j’aurais pu l’attraper ». témoigne un voisin. Absent au moment des faits, l’époux de la Sénégalaise, quant à lui, ne cesse de faire des allées et venues entre les deux hôpitaux. « Je n’étais pas là, je ne sais pas ce qui s’est passé », répète-t-il, visiblement sous le choc.

Concernant l’immeuble, après que toutes les dispositions sur les plans sécuritaire et sanitaire ont été prises, la police municipale a pu demander aux 15 familles de regagner leurs appartements respectifs même si l’origine de l’incendie est toujours méconnue des sapeurs-pompiers.