Insécurité à l’aéroport de Bamako : des sanctions tombent après la publication d’une vidéo

Dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 novembre, un passager du vol Air Mauritanie qui venait de Brazzaville a tourné une vidéo montrant l’enceinte de l’aéroport de Bamako ; capitale du Mali totalement désert. Cette absence policière dans un pays encore fragilisé par les attentats choque et suscite l’indignation.

Dans la vidéo amateur filmée par ce passager anonyme, il n’y avait aucun policier. A son arrivée à l’aéroport du Mali, il montre dans la vidéo des postes d’enregistrements complètement déserts. Il n’y avait pas de présence policière et les passagers étaient obligés de passer les box sans formalité.

Au lendemain de cette situation, la police aux frontières s’est dépêchée de donner des explications à ce manquement. Le directeur a expliqué, dans un communiqué, que le vol Air Mauritanie était en avance sur son heure d’arrivée. Les passagers, qui étaient attendus pour 1h 20 minutes, ont débarqué à minuit et les policiers ne s’en sont pas rendu compte.

Un employé de l’aéroport a entrepris d’ouvrir les portes qui conduisent à la zone internationale qui, préalablement, étaient fermées, sans en aviser la police, violant ainsi la procédure de sécurité.

Quelques jours plus tard, la direction générale de la police a aussi exprimé sa stupéfaction face à ce manquement. Les autorités indiquent d’ailleurs que des sanctions disciplinaires ont été prises contre les agents qui étaient de garde le soir de l’incident.

Le ministre malien du Transport et celui de la Sécurité se sont dépêchés sur les lieux vendredi dernier afin de faire le point sur cet incident. La police a rassuré l’opinion publique et a promis de veiller à la non récidive d’un tel incident.