Hicham Arazi, prodige du tennis marocain

Hicham Arazi, le tennisman marocain, affrontera Arnaud Clément victorieux d’ André Agassi, au 3è tour de l’US Open. Portrait d’une des fiertés du continent.

Hicham Arazi rencontrera pour le troisième tour de finale de l’US Open le français Arnaud Clément. Ironie du sort, il sera confronté a celui qui a sorti le meilleur tennisman du monde, André Agassi. L’Américain avait infligé au Marocain une correction en janvier dernier à Melbourne. Elimination qui l’avait fortement désappointé.

Il perdait, en effet, pour la troisième fois un tournoi de Grand Chelem au stade des ¼ de finale. Arazi avait subi la même déconvenue à Roland Garros en 1997 et 1998. Fair-play, il affirme que son vrai plaisir est de contenter le spectateur.

C’est le 19 octobre 1973 que naît à Casablanca le jeune Hicham. Il vit à Monaco et a quitté son Maroc natal à deux ans. C’est son père, entraîneur de tennis qui l’initie aux joies de la balle jaune. Il fera son entrée dans le circuit professionnel en 1993 et demandera un soutien financier au Maroc afin de participer aux compétitions internationales.

La finesse du jeu

Ce jeune homme de 65 kg et 1, 75 m est gaucher. Sa particularité : son revers à une main et son éternel bandana. Hicham Arazi figure à la 34 è place au classement ATP, avec 153 points.

Depuis 1993, il n’a cessé de participer aux différents tournois internationaux, en 1998 il en cumulait 77. Pourtant, on palmarès de jeune tennisman se résume en une victoire en finale simple. Il en est à sa cinquième participation à l’US Open.

Espérons, pour lui, que cette fois-ci la finesse de son jeu le portera au delà du stade des ¼ de finale.