Guinée : après 5 ans d’exil, Tibou Kamara rentre au bercail

C’est à 19h 45, ce dimanche 13 décembre, que Tibou Kamara, ancien Secrétaire général à la Présidence, a foulé le sol guinéen après cinq ans d’exil.

A Conakry,

Tibou Kamara, ancien Secrétaire général à la Présidence, est de retour en Guinée, après cinq ans d’exil. Il a foulé le sol guinéen, ce dimanche 3 décembre 2015, à 19h45.

« C’est un sentiment d’émotion, de fierté qui m’anime. Mais vous me permettrez d’abord de remercier chacun et tous d’être venu en un moment aussi important de ma vie m’exprimer la solidarité, la sympathie et la fraternité. C’est vrai que j’ai été absent depuis cinq ans du pays, mais nous avons toujours été de cœur ensemble pour partager les mêmes épreuves, les mêmes difficultés et les mêmes espoirs. Notre pays est résolument en marche sous le signe de l’unité retrouvée, de la confiance retrouvée dans notre avenir dans notre pays et naturellement il faut encourager le chef de l’Etat dans cet effort d’ouverture et de rassemblement des Guinéens, car c’est dans l’union de tous les esprits et de tous les cœurs que nous allons accomplir notre espérance de progrès et l’attente de notre pays à un mieux-être, à un bien-être matériel et moral », a d’emblée indiqué celui qui, visiblement, revient de loin.

Face à ses sympathisant, ses proches, Tibou Kamara a indiqué être « très heureux et fier d’être parmi vous. Je dis à chacun merci pour les moments de soutien et de confiance lorsque c’était difficile et qu’on était confronté à l’épreuve et à la solitude de l’exil. Merci à tous et que Dieu continue à répandre sa grâce sur notre pays et récompense chacun sur l’effort de solidarité qu’il a du consentir dans ces moments difficiles qui sont extrêmement pénibles et qu’on a du mal à oublier ».

Revenant sur ses moments d’exil, Tibou Kamara indique que « parce que c’est une épreuve personnelle, mais qu’on a du vivre avec une famille qui s’est toujours inquiétée de ce retour qui par la grâce Dieu a pu avoir lieu aujourd’hui, grâce à vos prière et grâce à une volonté politique exprimée au sommet de l’Etat par le professeur Alpha Condé qui a placé ce second mandat sous le signe de l’Union retrouvée, de l’Union des filles et des fils de ce pays. Pour construire un grand destin pour chacun d’entre nous et assurer une place de choix dans l’histoire à travers une action quotidienne qui prend en compte cette dimension de rassemblement et de mobilisation de toutes les forces, de tous les talents, de toutes les compétences qui doivent être tournées vers un seul objectif, celui du progrès de notre pays ».