Ghana : John Mahama promet de réglementer le secteur minier

Le candidat à la présidence du Congrès national démocratique du NDC, John Dramani Mahama, a déclaré que le prochain gouvernement du NDC mettra en place des mesures pour réglementer le secteur minier du Ghana.

Le candidat du NDC accuse également le gouvernement actuel du Nouveau Parti patriotique (NPP) d’empêcher les personnes possédant des documents authentiques de s’engager dans des activités minières. Il l’a fait savoir lors de sa visite à Otumfuo Osei Tutu II au palais Manhyia, ce mercredi 26 août 2020, pour présenter sa vice-présidente, la professeure Jane Naana Opoku-Agyemang.

« Beaucoup de choses ne se passent pas bien dans ce pays. Par exemple, en ce qui concerne l’exploitation minière à petite échelle, les gens ont payé de l’argent et ont reçu des concessions véritablement, ce qui a été fait par l’intermédiaire de la Commission des minéraux. Lorsque le gouvernement actuel a pris ses fonctions, il a pris ces concessions de ces personnes et les a données à d’autres », dénonce John Dramani Mahama, ancien chef d’État du Ghana et candidat pour la prochaine élection présidentielle.

« Nous devons savoir que les Ghanéens sont un seul peuple et que nous avons tous le droit de profiter du pays. Peu importe sa tribu, que ce soit les Ashantis, les Akyems, les Gas, les Fantes, les Ewes ou les Dagombas. Malheureusement, il y a eu discrimination et par conséquent, si quelqu’un n’est pas affilié à un parti en particulier, sa concession lui sera enlevée et donnée à d’autres personnes », a-t-il vigoureusement condamné.

Premier producteur africain d’or devant le Soudan et l’Afrique du Sud, avec 159 tonnes en 2018 (+15,3%). Le secteur minier est la première source de revenu du Ghana. L’industrie minière apporte 14% des recettes locales collectées par la Ghana Revenue Authority (GRA) en 2018, faisant des mines le secteur qui rapporte le plus. Le secteur minier a contribué aux recettes d’exportation à hauteur de 6 milliards de dollar en 2017 (+19 %).