Gambie : Yahya Jammeh limoge deux juges de la Cour suprême

Deux juges de la Cour suprême en Gambie ont été limogés par le Président Yahya Jammeh, a annoncé, ce dimanche, la Présidence. Le Président a émis ses critiques sur la juridiction après que celle-ci ait commué des peines de mort en prison à vie.

Après avoir émis des critiques sur la Cour suprême qui a commué des peines de mort en prison à vie, Yayha Jammeh a limogé, cette semaine, deux juges de cette instance. Il s’agit des juges Raymond Sock et Gibou Janneh. Ils ont reçu, le 25 juin dernier, leur lettre de fin de mission, selon une source de la Cour suprême. Aucune explication n’a été donnée.

Ces limogeages interviennent un mois après celui d’Ali Nawaz Chowan, président de la Cour, qui avait reçu l’ordre de quitter le pays. L’intérim est assuré par le Nigérian Emmanuel Fagbenle. Lors de chaque session, le président fait appel à des juges de pays anglophones afin de compléter le nombre de membres. Selon un avocat gambien, ce n’est qu’une question de temps avant que tous les membres de la Cour suprême soient remplacés.

A la suite du coup d’Etat manqué, en décembre dernier, Yayha Jammeh avait annoncé son intention de ne plus autoriser la Cour suprême à casser des jugements sur la peine de mort. Le gouvernement a annoncé récemment un référendum sur une réforme de la Constitution visant à allonger la liste des délits passibles de la peine de mort.

Au pouvoir depuis 1994, Yayha Jammeh impose une véritable dictature dans ce pays enclavé au Sénégal. Les exécutions de prisonniers commises dans le pays en 2012 avaient provoqué l’indignation auprès de la communauté internationale.