Gambie : Jammeh compte se débarrasser « jusqu’au dernier » des putschistes


Lecture 2 min.
arton45063

Une semaine après le coup d’Etat raté en Gambie, le Président Yayha Jammeh durcit le ton face aux meneurs de l’attaque. En effet, ce mardi, il a annonce qu’il promet « de se débarrasser des meneurs de l’attaque, jusqu’au dernier ».

Après avoir indexé le Sénégal et procédé à une dizaine d’arrestations, le Président gambien, Yayha Jammeh, victime d’une tentative de coup d’Etat, a adressé un message clair aux auteurs de ce putsch raté, alors qu’il faisait face à ses partisans rassemblés devant son palais de Banjul.

Un discours virulent

La guerre semble définitivement déclarée entre les auteurs du coup d’Etat manqué et Yahya Jammeh. En effet, le dirigeant n’a pas manqué, dans son discours, de les menacer avec des propos très virulents, selon l’AFP. « Je vais me débarrasser de ces éléments un à un, jusqu’au dernier », ou encore « cette fois, c’est œil pour œil ». Des propos qui montrent la détermination de Jammeh à combattre ses assaillants, mais qui inquiètent les observateurs internationaux.

Les menaces de mort proférées par Yayha Jammeh à l’encontre des putschistes inquiètent les observateurs internationaux qui craignent que le Président, voulant à tout prix rendre justice, procède à des arrestations de masse ainsi qu’à des procès expéditifs. « Nous savons ce qu’il est capable de faire, il va profiter de la situation pour serrer encore la vis », martèle un journaliste gambien exilé au Sénégal, au micro de RFI.

Le 30 décembre 2014, des soldats gambiens auraient attaqué le palais présidentiel, à Banjul, en l’absence du Président de la Gambie Yahya Jammeh, en visite privée à l’étranger. Yahya Jammeh est au pouvoir depuis le 22 juillet 1994 après un coup d’État contre Dawda Diawara qui dirigeait le pays depuis son indépendance. Jammeh est président de la République de Gambie depuis le 18 octobre 1996.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter