France : plusieurs dizaines de migrants de Calais échappent à une expulsion

Le tribunal administratif de Marseille a annulé 37 arrêtés pris par la préfète du Pas-de-Calais à l’encontre de migrants, qui figurent parmi les centaines entassés dans un camp de fortune à Calais nommé la « Jungle ».

Les centaines de migrants entassés dans un camp de fortune à Calais nommé la « Jungle » sont toujours dans le collimateur de la préfecture du Nord-Pas-de-Calais. Certains d’entre eux ont échappé de justesse à l’expulsion du territoire français. Le tribunal administratif de Marseille a en effet annulé, jeudi, 37 arrêtés pris par la préfète du Pas-de-Calais à l’encontre des migrants.

Ils sont pour la plupart originaires de la Syrie, d’Irak, d’Afghanistan, du Soudan ou encore d’Erythrée. Ces arrêtés faisaient obligation à ces migrants de quitter la France sans délai et, dans ce but, ordonnait leur placement en rétention administrative. Le tribunal a considéré que « ni les mentions figurant dans ces arrêtés ni les pièces composant chacun des dossiers ne permettaient d’établir que la préfète du Pas-de-Calais avait, avant de prendre ces décisions, procédé à un examen personnel de la situation de chaque étranger ». De son côté, la défense de ces migrants avait dénoncé « un détournement de la procédure et de la rétention administrative ».

Plus de 3000 migrants sont installés dans la ville de Calais. Tous ont fui les conflits et guerres dans leur pays d’origine dans l’espoir d’améliorer leurs conditions de vie et ceux de leurs proches. La plupart d’entre eux ne veulent toutefois pas rester en France mais vivre en Angleterre. Ils tentent régulièrement de s’y rendre, mais sont souvent confrontés aux forces de l’ordre françaises qui tentent de les en empêcher. Les affrontements entre les deux parties ne sont pas rares. En outre, beaucoup de migrants ont péri en tentant le tout pour le tout pour atteindre l’Angleterre.

Il faut dire que l’Europe fait face à une crise migratoire sans précédent. Durant l’année 2015, des centaines de milliers de migrants ont atteint les côtes européennes, espérant une vie meilleure.