FRANÇAIS ET ALGÉRIENS ART, MÉMOIRES ET HISTOIRE

Pour la première fois en France, un événement d’envergure est organisé, à destination du grand public, sur l’histoire franco-algérienne en général, et particulièrement sur celle des anciens harkis et de leurs descendants.

Une série de manifestations culturelles et scientifiques, expositions, films, théâtre, colloque international, débats, lectures, etc., permettront de mettre en commun différentes visions de l’Histoire.

Il s’agit notamment de briser les idées reçues et les tabous sur une page encore méconnue d’une Histoire commune à l’Algérie et à la France, pour apaiser les mémoires.

Une soixantaine de scientifiques, experts et artistes viendront témoigner et partager leurs connaissances et leurs sensibilités : des historiens algériens et français, des ethnologues, sociologues, psychiatres, scientifiques et chercheurs de divers pays, mais aussi des écrivains, cinéastes, artistes, avec leurs créations.

Les témoignages des harkis eux-mêmes et de leurs familles seront également présents, à travers plusieurs expositions, films, lectures et débats.

Une journée d’études pour les enseignants sera organisée, avec l’INRP, et un dossier pédagogique remise aux professeurs.

Des lieux emblématiques de la mémoire et de la culture abritent ces manifestations : Invalides, Sénat, Sorbonne, Hôtel de Ville de Paris, Théâtre du Soleil, Maison de la Mixité, Théâtre du Lucernaire, Fnac.

Partenaires: une quarantaine d’organismes publics et privés, d’associations et de médias, ainsi que plusieurs syndicats d’enseignants, participent à l’événement: Agence Nationale pour la Cohésion et l’Egalité des chances, Cité nationale de l’histoire de l’immigration, Sénat, Mairie de Paris, Région Ile-de-France, Institut National de Recherche Pédagogique, FNAC, RATP, Ligue des Droits de l’Homme, Ligue de l’Enseignement, Le Monde 2, Beur FM, Courrier de l’Atlas, Demain TV, Musée Mémorial du Camp de Rivesaltes, UNSA-Education, SNES, SNUIPP, SUD-Education, Fondation Seligmann, Maison de la Mixité, etc.

Parrainage: une vingtaine de personnalités du monde scientifique, culturel et économique, apportent leur soutien à cet événement: de Claude Bébéar (fondateur d’AXA) à Boris Cyrulnik (psychanalyste), de Jean Daniel (fondateur du Nouvel Observateur) à Albert Jacquard (généticien), de Jean Lacouture (historien) à Ariane Mnouchkine (metteur en scène), etc.

Cet événement est organisé par l’Association Harkis et Droits de l’Homme.

Tout le programme détaillé sur www.harki.net

RÉSUMÉ DU PROGRAMME

Expositions:

« Les harkis dans la colonisation et ses suites » – Sénat, 13-22 octobre

Conférence de presse le 15 octobre à 18 h – Visites guidées proposées aux scolaires.

« Harkis, portraits au Camp des Invisibles » – Exposition photographique – Invalides, 10-31 octobre

« 13 Chibanis harkis » – Peintures de Serve Vollin et témoignages de harkis – Institut des Cultures d’Islam *, 10-31 octobre 2008 – Conférence de presse le 14 octobre à 19 h

Films (suivis de débats):

« Le choix de mon père », de Rabah Zanoun, 2008 (52 mn) – Lucernaire, 11 octobre à 10 h

« Le silence du fleuve », d’Agnès Denis et Mehdi Lalaoui, 1991 – Sorbonne, Salle Louis Liard 17 octobre à 19 h

« Passé sous silence », de Sofia et Malik Saa, 2001 (26 mn) – Hôtel de Ville de Paris, 22 oct.14 h

« Les amandiers de l’Histoire », de Jaco Bidermann et Valentin Lagard, 2004 (52 mn) Hôtel de Ville de Paris, 25 octobre à 14 h

« Le lait amer », de Rebecca Houzel – Maison de la Mixité **, 29 octobre à 19h

Théâtre:

« Madame Lafrance », d’après le livre de Maïssa Bey- Théâtre du Soleil, 13 octobre à 20 h

« Enfant de harki », d’après le texte de Dalila Kerchouche – Théâtre du Soleil, 20 octobre à 20 h

Colloques

Le Musée Mémorial du Camp de Rivesaltes – Sénat, Salle Monnerville, 18 octobre à 14 h

Nouvelles approches sur l’histoire des harkis dans la colonisation et ses suites : Hôtel de Ville de Paris, 21 & 22 octobre, 9 h – 19 h: 2 parties:

Les supplétifs durant la guerre d’Algérie et lors de l’indépendance – 21 octobre

La formation de la « communauté harkie » en France après l’indépendance de l’Algérie – 22 oct.

Rencontres-débats :

Algérie, au fil des pages : Rencontres avec les écrivains Yahia Belaskri, Karima Berger, Maïssa Bey, Eveline Caduc, Magyd Cherfi, Jacques Ferrandez, Bachir Hadjad, Hadjila Kemoum, Benjamin Stora, Marc Testud et Behja Traversac – Sénat, Salle Monnerville 18 octobre 16 h – 19 h

Algérie, une histoire très actuelle : Rencontre avec Gilles Manceron, Karima Berger et Yasmina Khadra – Fnac Ternes, 10 octobre à 17 h 30

Mémoires et histoire: Rencontre avec Maïssa Bey, Bachir Hadjadj, Hadjila Kemoun et Fatima Besnaci-Lancou, Fnac Digitale Odéon, 28 octobre à 18 h

13 Chibanis harkis: Conférence-débats par Nabile Farès, psychanalyste – Institut des Cultures d’Islam, 24 octobre à 19 h.

Journée d’étude pour les enseignants:

Enseignement et transmission/Mémoires et histoire de la colonisation et des harkis – Hôtel de Ville de Paris, 25 octobre, 9 h – 18 h – Sur réservation.

Lectures :

« Nos mères, paroles blessées », témoignages de femmes de harkis, d’après l’ouvrage de Fatima Besnaci-Lancou – Lucernaire, 27 octobre à 20 h 30

Hommages à Germaine Tillion et à Aimé Césaire – Sorbonne, Salle Louis Liard, 19 h – 20 h