« Françafrique » : la rupture « tarde à venir », selon J-M Bockel

Jean-Marie Bockel, le secrétaire d’Etat français à la Coopération a appelé, mardi, le chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy à amorcer une « rupture » dans les relations franco-africaines en défendant la nécessité de signer « l’acte de décès de la Françafrique », rapporte Le Monde. Même si le secrétaire d’Etat assure ne pas faire de « reproche » à M. Sarkozy, sa déclaration risque de susciter le débat sur la politique toujours controversée de Paris vis-à-vis de ses anciennes colonies.