Food Force : le jeu vidéo humanitaire éducatif des Nations Unies

Le Programme Alimentaire Mondial a lancé le 14 avril Food Force, « le premier jeu vidéo humanitaire », pour sensibiliser les enfants aux problèmes de la faim dans le monde. Il s’agit d’un jeu en anglais, téléchargeable gratuitement en ligne pour être accessible à tous.

Par Nadège Ouinsou

Expliquer la faim dans le monde de façon ludique. Le programme Alimentaire Mondial (PAM) a lancé, le 14 avril à Bologne (Italie), Food Force, « le premier jeu vidéo humanitaire éducatif », au cours d’une foire internationale axée sur l’éducation des enfants. Ce jeu vise à sensibiliser ces derniers aux problèmes de la faim dans le monde. Food Force a été créé, en Italie, par l’agence Depend avec la collaboration du PAM, dont le siège se trouve à Rome. Uniquement disponible en anglais, il est téléchargeable gratuitement en ligne pour être accessible à tous. Ses créateurs ont également pour objectif d’expliquer le rôle du (PAM).

“Ce jeu s’adresse principalement aux enfants de 8 à 13ans, car les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Nous voulons donc les sensibiliser sur les problèmes de la faim et de la pauvreté dans le monde, pour qu’ils soient plus actifs plus tard. En outre, de nos jours, les enfants entendent régulièrement parler de guerres, comme celles du Darfour ou de catastrophes naturelles comme le tsunami. Par contre, ils ne savent pas concrètement ce qu’est une intervention d’urgence. Notre jeu leur permet donc se familiariser aux conditions d’interventions », explique Madame Vichi De Marchi chargée de la communication au PAM.

Notes pédagogiques aux professeurs

Le jeu se divise en six missions. Chaque mission correspond à une étape clé du processus de distribution de la nourriture. Le joueur se retrouve sur une île fantastique en guerre avec des conditions climatiques difficiles. Il doit localiser les personnes qui ont besoin d’aide et déterminer leurs besoins nutritionnels. Il dispose d’un budget de 30 centimes par personnes. Le but du jeu est de nourrir le maximum de personnes.

Food Force est un jeu vidéo classique aux interfaces soignées et dynamiques. Sa mise en scène vous fera sans doute penser à la série «Mission Impossible ». On notera la troublante ressemblance de l’héroïne de l’équipe d’intervention à la belle Lara Croft, dont le jeu vidéo et les films sont célèbres à travers le monde. L’action est soutenue. Les explications sont claires. Le niveau de difficulté modéré rend le jeu accessible à tous les enfants. Ils peuvent donc s’amuser tout en apprenant. D’autre part, le jeu comporte des notes, disponibles en plusieurs langues et destinées aux professeurs désireux de sensibiliser leurs élèves sur le problème de la faim dans le monde. Cette section est composée d’informations structurées, adaptées à différents niveaux scolaires. Les enseignants peuvent ainsi expliquer aux enfants ce qu’est la faim, pourquoi elle existe et comment on peut l’éliminer.

Vu la qualité du travail de réalistion on comprendra aisément qu’il soit nécessaire d’avoir une ligne haut débit pour télécharger Food-Force, en anglais. Le PAM envisage toutefois de créer une version en français. Il espère également pouvoir développer des partenariats avec des télévisions ou des journaux pour enfants afin d’élargir sa cible. Si l’organisation onusienne revendique la primauté d’une telle initiative, il y a pourtant une première : Pax Warrior. Créé en 2004, le projet éducatif canadien propose de devenir le général Dallaire, commandant des forces de l’ONU au Rwanda pendant le génocide de 1994. Le jeu a pour but de nous faire comprendre, de l’intérieur, le processus de décision et de résolution de conflit. Toujours est-il qu’on ne saurait se plaindre de l’initiative pédagogique du PAM, qui joint l’utile à l’agréable. Pour le bonheur des petits et des grands.

 Télécharger Food Force

Lire aussi :

 Pax Warrior ou l’interactivité historique

 « La faim n’est pas un problème exotique » Interview de Gilles Hirzel, de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)