Exceller et faire exceller

La Mozambicaine Maria Mutola et l’Ethiopien Haile Gebreselassie, athlètes d’exception sont des exemples dans leur action en faveur de la jeunesse. Morceaux choisis.

Maria Mutola et Haile Gebreselassie, médaillés d’or aux derniers jeux olympiques ne se distinguent pas seulement sur la piste. Leur action dans leurs pays respectifs, le Mozambique et l’Ethiopie, en faveur des jeunes est exemplaire.

Maria de Lurdes Mutola a profité, en juillet dernier, de sa notoriété pour sauver le club d’athlétisme Grupo Desportivo de Maputo. La structure était financièrement dans un piteux état et pourtant c’est l’un des principaux clubs du pays. Un million de « capulanas » (tissus mozambicains) à son effigie seront vendus afin de renflouer les caisses du club.

Recevant les félicitations du président mozambicain, elle affirme « je crois que ma tournée dans les provinces constitue une motivation, pour les jeunes, de s’adonner au sport de haut niveau ».

Miser sur l’éducation

Haile Gebresellassie soigne son avenir en investissant dans l’économie éthiopienne, mais aussi celui de la nouvelle génération. Et ce par le biais l’éducation, en mettant sur pied un centre informatique et linguistique accessible à toutes les personnes désireuses d’acquérir des compétences dans le domaine. C’est dans la même optique que l’athlète a construit un jardin d’enfants, avec une capacité d’accueil de 250 bambins, pour la prochaine rentrée scolaire. L’école a été inaugurée le 18 octobre dernier.

Le sportif éthiopien est aussi ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). C’est à ce titre qu’il a participé à une collecte de fonds, qui a permis aux athlètes éthiopiens handicapés de participer, pour la première fois, aux Jeux africains de 1999 en Afrique du Sud.