Egypte : l’EI revendique l’attentat au Caire

L’organisation de l’Etat islamique a revendiqué ce vendredi sur internet l’attentat qui a fait neuf morts, dont six policiers, jeudi au Caire, près d’une route qui conduit aux pyramides de Gizeh.

L’organisation de l’Etat islamique multiplie les attentats en Egypte. Le groupe armé a revendiqué une fois de plus ce vendredi sur internet l’attentat qui a fait neuf morts, dont six policiers, la veille au Caire, près d’une route qui conduit aux pyramides de Gizeh. Selon le ministère de l’Intérieur, la bombe, qui a également fait dix blessés, a explosé alors que les policiers arrivaient devant un bâtiment où des suspects avaient été signalés. « Le bâtiment était piégé et l’engin a explosé quand les policiers ont tenté de le désamorcer », a-t-il précisé.

Depuis la chute de l’ancien président Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet 2013 par l’actuel président Abdel Fattah al-Sissi, l’Egypte est en proie à de nombreuses attaques terroristes, qui visent principalement les forces de sécurité. Ces groupes terroristes affirment agir en représailles à la destitution de Mohamed Morsi issu de la confrérie des Frères musulmans.

Les forces de l’ordre sont particulièrement malmenés et constituent les premières victimes des attaques terroristes. Pas plus tard que jeudi, le ministère de l’Intérieur a annoncé qu’au moins cinq policiers, dont trois officiers, ont été tués par balles dans une attaque perpétrée contre un poste de contrôle dans la péninsule du Sinaï.

« Des personnes non identifiées ont ouvert le feu sur une force de la sécurité », dans le centre de la ville d’Al-Arish, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, a précisé le ministère dans un communiqué, soulignant qu’en outre des cinq morts, trois membres des forces anti-émeutes ont été blessés. « Les services de sécurité ont bouclé le secteur et mènent des opérations de ratissage dans la zone pour retrouver les assaillants et saisir leurs armes », a-t-il souligné.