Egypte : Israël accusé d’avoir tué quatre djihadistes

Quatre islamistes ont été tués, vendredi, par un tir de missile dans le Sinaï, péninsule égyptienne située près d’Israël. Ce samedi, le groupe djihadiste Ansar Beit al-Maqdess accuse Israël d’avoir été à l’origine de ces morts.

Le groupe djihadiste Ansar Beit al-Maqdess a affirmé ce samedi que les quatre islamistes tuées par un tir de missile lors d’une frappe aérienne vendredi, étaient des leurs. Le groupe a également déclaré que le tir en question aurait été effectué depuis un drone israélien.

Ansar Beit al-Maqdess, groupe djihadiste qui dit s’inspirer d’Al-Qaïda et revendique régulièrement des attaques contre l’état hébreu, affirme que ses quatre hommes n’étaient pas sur la point d’attaquer Israël lorsqu’ils ont été tués vendredi. Ils ont voulu démentir l’information donnée par la sécurité égyptienne selon lesquelles les quatre activistes tués étaient sur le point de lancer des roquettes sur Israël.

Les responsables de la sécurité égyptienne ont soutenu que la frappe a été menée par l’armée égyptienne et s’inscrit dans le cadre d’une intensification de leur campagne contre les groupes djihadistes dans le Sinaï. Ce qui n’est pas de l’avis des djihadistes qui attribuent l’attaque israélienne à une coordination entre l’Israël et l’Egypte.

Pour sa part, le porte parole de l’armée égyptienne, Ahmed Aly, a clairement démenti les propos des djihadistes. « Il n’y a pas la moindre trace de vérité en ce qui concerne des frappes israéliennes à l’intérieur du territoire égyptien, et les affirmations sur une coordination entre Egyptiens et Israéliens dans ce domaine sont absolument sans fondement ». Il faudra donc s’attendre à ce que, en guise de représailles, les djihadistes intensifient leurs tirs de roquettes, aussi bien en direction de l’armée égyptienne que vers l’Israël.