Echos d’Asie

Il ne reste plus que le Sénégal et la Tunisie en terres asiatiques. Le Cameroun, le Nigeria et l’Afrique du Sud sont rentrés du Japon et de la Corée du Sud, éliminés dès le premier tour. La Tunisie disputera jeudi son dernier match contre le Japon. Une victoire avec deux buts d’écart lui ouvrirait les portes des huitièmes de finale.

Coly pas sûr. Le défenseur latéral droit du Sénégal Ferdinand Coly est fortement incertain pour les huitièmes de finale du Mondial de football contre la Suède dimanche à Oita (sud), en raison d’un coup reçu derrière le genou droit contre l’Uruguay.

Equipe probable de la Tunisie face au Japon. Tunisie: Boumnijel (1) – H. Trabelsi (6), Jaïdi (15), Badra (2, cap), Bouzaine (12) – Marzouki (14), Bouazizi (13), Ben Achour (18), Ghodhbane (10), Melki (21) – Jaziri

Sellimi incertain. L’attaquant de la Tunisie Adel Sellimi pourrait ne pas être opérationnel en raison d’une blessure pour affronter le Japon vendredi à Osaka, pour le compte d’un match capital pour les huitièmes de finale du Mondial-2002 de football.

Deux buts pour la Tunisie. La Tunisie, éliminée prématurément de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) sans avoir marqué, n’a inscrit qu’un but en deux matches au Mondial-2002 de football et doit maintenant s’imposer par deux buts d’écart vendredi face au Japon pour accéder aux huitièmes de finale.

Diao sera absent face à la Suède. Le Sedanais, expulsé contre le Danemark, a été suspendu pour deux matches par la commission de discipline de la FIFA. Une absence de poids pour le Sénégal face à la Suède.

Qui partage la chambre avec qui ? Les Lions partagent leurs chambres selon leurs affinités. Ainsi Khalilou Fadiga et El hadj Diouf cohabitent une fois de plus, de même qu’on retrouve les voisins de chambrée Moussa Ndiaye-Tony Sylva, Henry Camara-Pape Bouba Diop, Pape Thiaw-Alassane Ndour, Makhtar Ndiaye-Lamine Diatta, Oumar Diallo-Pape Malick Diop, Pape Sarr-Aliou Cissé, Amdy Faye-Omar Daf, Souleymane Camara-Khalilou Cissokho et Habib Bèye-Sylvain Ndiaye. Révélations du Soleil.

Les Bafana Bafana inconsolables. La presse sud-africaine se désole jeudi de l’élimination, d’un souffle, de l’Afrique du Sud au Mondial-2002, coiffée au poteau par la victoire du Paraguay sur la Slovénie, mais félicite les Bafana Bafana pour leur courage et leur performance d’ensemble pendant la Coupe du Monde.

Volonté divine. Analyse de l’entraîneur nigérian, Agdeboye Oningbinde, sur l’élimination de son équipe : « Je pense que c’était la volonté de Dieu, car nous aurions pu faire match nul contre l’Argentine (au lieu d’être battus 1-0) et même battre la Suède (au lieu d’être battus 2-1) ». Il avait abandonné son prénom Festus pour Adegboye, ce qui veut dire « l’enfant né pour être chef », mais le chef n’a pas fait l’unanimité.