Ebola : nouvelle psychose en Guinée après 140 intoxications

140 personnes ont été admises, mardi, au CHU de Donka, à Conakry, après avoir été victimes d’intoxication alimentaire. Le spectre de nouvelles contaminations du virus Ebola rejaillit à nouveau.

La psychose a de nouveau gagné la capitale guinéenne. Le CHU de Donka, à Conakry, a admis, mardi, 140 personnes victimes d’intoxication alimentaire après avoir consommé du riz dans un restaurant à ciel ouvert.

Les malades souffraient de « douleurs abdominales, de diarrhées et de vomissements », après avoir consommé du riz qui aurait été préparé à base d’huile de moteur plutôt qu’à l’huile végétale ! Une enquête a été ouverte afin de déterminer les véritables motifs de cette intoxication alimentaire.

Les patients et leurs proches ont exprimé leur inquiétude dans un contexte où la fièvre Ebola a déjà fait 236 cas confirmés, dont 144 décès, selon un dernier bilan établi, vendredi 13 juin, par le ministre guinéen de la Santé, Remy Lamah, rapporte Guinee7.com. De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait état, le 4 juin, de 208 morts en Guinée.

A ce jour, 34 personnes touchées par le virus Ebola sont encore hospitalisées dans les différents centres de traitement du pays : 15 à Guékédou, au sud, l’épicentre de la maladie au sud, 8 à Télémilé, 2 à Boffa et 9 à Conakry, capitale du pays.