Djoliba Athlétic-Club de Bamako : après la casse, la trappe

La commission d’organisation des compétitions inter clubs de la Confédération africaine de football (CAF) a infligé de sévères sanctions au Djoliba AC de Bamako. Le Club paie pour les violences qui ont émaillé la rencontre avec l’Espérance de Tunis.

Trois mois après, le couperet tombe : la Confédération africaine de football (CAF) a suspendu le Djoliba Athlétic-Club pour un an de compétition. Ces sanctions font suite aux actes de vandalisme perpétrés par les supporters maliens, le 28 mai 2000, à la suite de la défaite du Djoliba Club de Bamako face à l’Espérance de Tunis. Cinq joueurs du club ont écopé de deux ans de suspension pour leur participation active à la dérive du match.

Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des poules qualificatives de la Ligue africaine de football.

Les supporters maliens se sont déchaînés à la suite du refus de l’arbitre béninois, Codia Cotti Bonaventure, du deuxième but malien. Il a été blessé et l’équipe tunisienne a dû s’envoler précipitamment. Le stade et les boutiques de la ville ont été saccagés. Le stade Modibo Kéita, assiégé jusqu’à 21h30, a perdu son tableau d’affichage et des climatiseurs ont été détériorés. Les représentations officielles du football malien ont également souffert de la folie de ses supporters.

La CAF met les points sur les  » i « 

Le personnel du ministère du Sport peut en témoigner, comme le rapporte le journal malien  » Echos « . Les plus chanceux se sont entassés dans les bureaux épargnés de leurs collègues. Les autres ont dû se réfugier à l’ombre des arbres de la cour. Les vandales entendaient manifester auprès de ces autorités leur mécontentement face aux contre-performances des équipes maliennes de football. La CAF, au travers de sa décision, énonce bien les règles de fair-play devant régner durant les compétitions sportives qui se tiennent sur le continent. La mise au point vient à un moment opportun. Le Mali doit recevoir, en 2002, les phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations.