Découverte archéologique majeure en Egypte avec 50 momies de l’époque hellénistique

Plusieurs dizaines de momies en bon état datant de de l’ère ptolémaïque, il y a plus de 2 000 ans, ont été découvertes dans des catacombes à Minya en Moyenne-Egypte par le ministère égyptien des Antiquités. Parmi elles, des hommes, des femmes mais aussi des enfants et même des animaux de compagnie.

Des archéologues égyptiens ont découvert une tombe pharaonique contenant une cinquantaine de momies datant de l’ère ptolémaïque, à Minya, au sud du Caire, a annoncé le ministère des Antiquités. Le royaume lagide ou ptolémaïque est un royaume hellénistique situé en Égypte et dirigé par une dynastie issue du général macédonien Ptolémée qui régna en Egypte 323 et 30 avant Jésus Christ.

Les momies dont celles d’une douzaine d’enfants, ont été découvertes dans quatre chambres funéraires de neuf mètres de profondeur sur le site archéologique de Tuna el-Gebel. Bien qu’il n’y ait pas de noms  sur les tombes la méthode de momification utilisée montre que les personnes dont les restes ont été retrouvés avaient occupé des postes importants ou prestigieux dans la petite bourgeoisie égyptienne de cette époque sous domination grecque.

Les découvertes ont été faites dans le cadre d’une mission conjointe avec le Centre de recherche sur les études archéologiques de l’Université de Minya. Ces découverts archéologiques sont un enjeu important pour le tourisme égyptien, notamment dans la période actuelle, depuis la révolution de 2011, où les attentats ont entraîné une chute du nombre de visiteurs même si le secteur du tourisme a connu une relative amélioration en 2018.