Darfour : La maladie, principale cause de décès dans le conflit selon des Scientifiques

Lors du conflit au Darfour, plus de 80% des 300 000 personnes tuées ont succombé à des maladies, et non à la violence, selon une étude réalisée par des scientifiques belges. L’analyse, publiée par le journal médical Lancet, et réalisée depuis le début des violences entre des groupes rebelles et le gouvernement soudanais en 2003, montre que les maladies, comme la diarrhée, sont le principal facteur de décès.