Coupe d’Afrique des Coupes, près du dénouement

Dame coupe a souri aux Sud-Africains du Kaizer Chiefs et aux Angolais de l’Inter Luanda. Les deux ont forcé la chance en dominant leurs malheureux adversaires respectifs, Tunisiens et Camerounais. Ils sont à un match de la finale.

Le Cameroun n’en croit pas ses yeux. Ses deux représentants engagés dans les coupes africaines reviennent à la maison avec six buts. Après le Cotonsport Garua qui a pris une raclée à Tunis face à l’Etoile du Sahel (3 – 1), c’est au tour de Kumbo Strikers de goûter à une amère défaite (3-0) face à l’Inter Luanda.

Les Angolais ont développé un jeu aérien qui a complètement déboussolé les Camerounais. A la 7e minute, Risk Musumari, véritable poison pour la défense de Kumbo Strickers, profite d’une ouverture latérale pour aller battre tranquillement le gardien de but. Inter Luanda, équipe inconnue jusqu’ici, a fait un sans faute, ne laissant aucune chance à ses adversaires qui ne savaient pas comment s’y prendre avec cette météore du football.

L’Etoile a pali

Durant la première mi-temps, le score aurait balancer des deux côtés tant les occasions nettes n’ont pas manqué. Mais la seconde période a été dominé outrageusement par les Angolais qui réussissent à mettre deux ballons au fond des filets adverses.

L’équipe tunisienne, l’Etoile du Sahel, savait que son déplacement en Afrique du Sud était périlleux. Mais elle était loin de se douter de la rage de jouer des Kaizer Chiefs qui, dès l’entame du match, se ruent vers les buts tunisiens.

Ils veulent leur finale et entendent s’assurer une bonne position chez eux, à Rustenburg. Et le buteur maison, Thabo Mooki, se charge de concrétiser les ambitions africaines de son équipe dans cette Coupe des vainqueurs de coupes. Par deux fois, il envoie le gardien de buts tunisiens chercher le ballon dans sa cage.

Les matchs retour se dérouleront dans deux semaines.

Si on voit mal comment les Camerounais peuvent remonter leur handicap -il leur faut inscrire impérativement quatre buts pour se qualifier, les Tunisiens du Sahel ont une grande expérience africaine qui leur permet d’espérer d’accéder à la finale.