Côte d’Ivoire : le Premier ministre japonais entame une tournée africaine

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a entamé, ce vendredi à Abidjan, une tournée africaine qui l’emmènera également au Mozambique et en Ethiopie.

Au moment où le ministre chinois des Affaires étrangères courtise le continent africain, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a entamé, ce vendredi à Abidjan, une tournée qui, après la Côte d’Ivoire, l’emmènera au Mozambique et en Ethiopie.

Il s’agit ainsi de la première tournée africaine d’un chef de gouvernement japonais depuis huit ans. Shinzo Abe s’était engagé à se rendre sur le continent africain, lors d’un sommet Afrique-Japon, en juin dernier.

Selon l’AFP, une cinquantaine de grands patrons japonais accompagnent le Premier ministre dans cette tournée. Shinzo Abe a promis environ 65,7 millions d’euros d’aide pour la Côte d’Ivoire. Le Japon, 5e bailleur mondial avec une aide publique au développement de 10,6 milliards de dollars en 2011, selon l’OCDE, est engagé depuis des décennies en Afrique, où il finance notamment les missions de maintien de la paix.

A rappeler que le 1er juin 2013, lors de la cinquième conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (TICAD), le Japon avait annoncé une aide publique de 10,6 milliards d’euros sur cinq ans pour l’Afrique, dans le cadre d’une enveloppe plus globale d’aides publiques et privées équivalente à 24,2 milliards d’euros, pour soutenir la croissance africaine.

Sa tournée intervient au même moment que celle du chef de la diplomatie chinoise Wang Yi, parti lundi pour l’Ethiopie, puis Djibouti, le Ghana et le Sénégal. Les Chinois sont devenus en 2009 les premiers partenaires de l’Afrique, dont 13,5% du commerce extérieur se faisait alors avec la Chine, contre seulement 2,7% avec le Japon, d’après l’OCDE.