Côte d’Ivoire : cette affaire « d’argent » qui pourrit les relations entre Ouattara et Bédié !

Le Président ivoirien, Alassane Ouattara et l'ex-chef d'Etat, Henri Konan Bédié

En Côte, c’est une « question d’argent » qui serait à l’origine de la profonde brouille entre l’ancien Président Henri Konan Bédié et l’actuel chef d’Etat, Alassane Ouattara. Explications.

On en sait un peu plus sur la quasi-haine existant entre l’ancien Président de la Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, et l’actuel chef d’Etat, Alassane Dramane Ouattara. Selon de fraîches révélations, le président du PDCI (Parti Démocratique de Côte d’Ivoire), Henri Kona Bédié notamment, réclame à son ex-allié du pouvoir un retour d’ascenseur. Ce, suite à son soutien lors de l’élection et de la réélection du Président Ouattara. Partage du gâteau que l’actuel dirigeant aurait refusé.

La révélation a été faite par Lambert Amon Tanoh, ancien ministre de l’Education nationale de Côte d’Ivoire, non moins père de l’actuel ministre ivoirien des Affaires étrangères, Amon Tanoh Marcel. Amon Tanoh père indique que la division entre ces deux anciens héritiers de Félix Houphouët-Boigny n’est pas idéologique, allant jusqu’à révéler avoir dirigé une mission visant à rapprocher Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. En vain, confesse-t-il

Lambert Amon Tanoh est allé plus loin, révélant en outre une visite effectuée à Daoukro, nuitamment, dans la plus grande discrétion, pour échanger, « propositions » concrètes à l’appui, avec Henri Konan Bédié et voir comment arrondir les angles pour faire taire les querelles. Sauf que, dit-il, le patron du PDCI ne les « a pas reçus ». A juste raison, peste-il, car « la pomme de discorde est une question d’argent ». Un gros pavé ainsi jeté dans le jardin d’Henri Konan Bédié et qui éclabousse en m^me temps le Président Ouattara.

Sauf que, au-delà de toutes ces piques, Ivoiriennes et Ivoiriens aimeraient savoir, au cas ces dires sont avérés, quel est l’origine, et même la destination de cet argent objet du conflit entre les deux personnalités. A quelques encablures de la Présidentielle de 2020.