Côte d’Ivoire : Adama Bictogo, nouveau président de l’Assemblée nationale

Adama Bictogo, président de l'Assemblée nationale ivoirienne
Adama Bictogo, président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire

Candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP, parti au pouvoir), Adama Bictogo, a été élu nouveau président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Il succède à Amadou Soumahoro, décédé le 7 mai 2022 à Abidjan. Agé de 59 ans, Adama Bictogo devient le onzième président élu du Perchoir ivoirien, depuis sa création en 1960.

Le Perchoir de la Côte d’Ivoire a un nouveau patron, depuis ce mardi 7 juin 2022, suite à une élection qui s’est tenue à Abidjan. Sur les 248 bulletins de vote, Adama Bictogo a obtenu 237 voix. Il bat à plate couture son concurrent, Jean-Michel Amankou, qui lui, s’est retrouvé avec six (6) voix. «C’est un choix qui traduit le consensus qui est un des principes démocratiques (…) Je voudrais relever le défi de cette présidence qui m’est confiée», a déclaré Adama Bictogo, aussitôt après son élection.

Le nouveau président du Parlement a promis, au cours de cette législature 2021-2025, de procéder à la modernisation de l’Assemblée nationale en la dotant de moyens novateurs en vue de légiférer efficacement ; mettre sur pied d’un comité ad hoc d’élaboration du budget de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2023 dans une démarche inclusive et participative ; créer une commission ad hoc en vue de la révision du règlement de l’Assemblée nationale et de l’élaboration du règlement du Congrès et l’opérationnalisation des groupes d’amitiés en vue du rayonnement de l’institution tant au plan national qu’international.

«Que cette mandature, qui se poursuit avec mon élection, soit mise sous le prisme d’une véritable « famille parlementaire », moteur du renforcement de la cohésion sociale, creuset de l’expression plurielle qui prend sa source dans notre diversité politique, ethnique et religieuse», espère le député d’Agboville. A noter que Jean-Michel Amankou, membre du groupe parlementaire PDCI (parti de l’ex-Président Henri Konan Bedié), a décidé de se porter candidat à cette élection, malgré la décision de son parti de ne pas en présenter.

A lire : Côte d’Ivoire : décès du président de l’Assemblée Amadou Soumahoro