Coronavirus : début du confinement total au Congo

Le Président du Congo, Denis Sassou N'Guesso

Face au nouveau tournant dans la propagation du Coronavirus, comme d’autres pays, le régime Sassou N’Guesso a proclamé l’état d’urgence sanitaire et le confinement total de la population. Ces mesures, qui entrent en vigueur ce 31 mars à minuit, impliquent l’interdiction de la circulation sur l’ensemble du territoire national à l’exception des déplacements jugés essentiels, la fermeture de tous les lieux de vente de produits autres que  les denrées de première nécessité et des produits essentiels, pendant 30 jours.

« Je décide, en votre nom à vous tous, pour les 30 jours à venir (…) à compter du mardi 31 mars 2020, ce qui suit : l’instauration dans notre pays de l’état d’urgence sanitaire et le confinement à domicile de l’ensemble de la population à l’exception de ceux qui travaillent à la fourniture des biens et services indispensables », a déclaré le Président congolais Denis Sassou N’Guesso.

Le Congo a totalisé 22 cas confirmés de Coronavirus dont deux guéris et deux décès, selon la situation épidémiologique publiée par Jacqueline Lydia Mikolo, ministre en charge de la Santé, quelques heures avant l’entrée en vigueur du confinement total.

Ce confinement vient s’ajouter à d’autres mesures prises par Brazzaville dont la fermeture des tous les frontières, la création d’un fonds national de solidarité, la suspension des cultes ainsi que des activités scolaires et académiques.

Entre temps, plusieurs sources rapportent que la matinée de ce 31 mars a été très mouvementée à Brazzaville, la capitale congolaise. Les marchés et autres points chauds ont été pris d’assaut par la population afin de s’approvisionner.