Coronavirus à Madagascar : Tamatave, nouvel épicentre de l’épidémie

L’île de Tamatave est désormais le nouveau foyer du Coronavirus à Madagascar avec à son actif 326 cas confirmés dont deux morts. Depuis plus d’une semaine, la plupart des nouveaux cas recensés dans le pays proviennent de cette grande ville portuaire. Roland Ratsiraka, ancien ministre et député de ce district, attire l’attention du gouvernement sur la gestion de la pandémie du Coronavirus à Tamatave.

La gestion de la crise sanitaire du Coronavirus à Tamatave, cette grande île malgache, inquiète l’honorable Roland Ratsiraka. Dans la ville qui recense la majorité des cas de Coronavirus, seul l’hôpital CHU de Marafeno est le centre hospitalier qui reçoit les personnes touchées par le virus. Le lundi 18 mai 2020, les cas asymptomatiques de Coronavirus qui étaient soignés au CHU de Marafeno ont été transférés dans un foyer social.

Roland Ratsiraka dénonce le manque criard de matériel médical pour soigner tout cet afflux de malades. « Nous sommes en crise totale en termes de matériel. Nous avons demandé des voitures à Tamatave. Cela fait déjà un mois et rien n’a été livré. À l’hôpital réservé aux patients du Covid-19, le scanner est hors de fonction. Concernant le personnel de santé, ils n’ont pas assez de protections, de surblouses, etc. Les infirmières m’ont raconté qu’elles lavent leurs masques FFP2. J’ai honte de le dire, mais la situation est très grave, surtout dans ma ville. Le nombre de cas de Covid-19 explose », s’est-il plaint.

70 lits pour 326 cas

Il demande au gouvernement de faire du cas de sa ville une priorité et de leur fournir du matériel sanitaire et des consommables. Suite à ces dénonciations, le ministère de la Santé est monté au créneau et a reconnu le fait que le scanner de l’établissement en question est en panne. Par contre, il a réfuté l’allégation de manque d’équipement de protection. Il affirme que les agents qui prennent en charge les « malades authentiques » du Coronavirus ont à leur disposition et en quantité suffisante les équipements de protection.

Un agent de santé de l’hôpital de Morafeno joint au téléphone par RFI affirme que le matériel est disponible mais en quantité limité et s’épuise d’ailleurs avec l’augmentation des cas positifs d’infection au Coronavirus. Il affirme que les matériaux dont ils ont le plus besoin sont les combinaisons et les surblouses et qu’ils risquent de se retrouver dans une situation critique s’ils ne sont pas approvisionnés très tôt.

À l’hôpital de Morafeno, 70 lits sont aménagés pour accueillir les malades de Coronavirus et 39 sont actuellement occupés. Mais le professionnel de la santé précise que l’hôpital ne peut pas accueillir simultanément 70 malades.

https://twitter.com/AvrilBellon/status/1261195343301091328

https://twitter.com/AvrilBellon/status/1262422865271545856