RDC: l’artiste Kiripi Katembo Siku s’est éteint

L’artiste congolais Kiripi Katembo Siku est mort, ce jeudi, à l’âge de 36 ans, au moment où ses photographies sont exposées à Paris à la Fondation cartier dans le cadre de l’exposition « Beauté Congo ».

Le monde de la culture congolaise est en deuil. L’artiste congolais Kiripi Katempo Siku a rendu l’âme, ce jeudi 6 août 2015, à l’âge de 36 ans. Ce photographe est décédé à Kinshasa, la capitale du Congo. Son décès brutal intervient au moment où ses photographies sont exposées à la Fondation Cartier à Paris dans le cadre de l’exposition « Beauté Congo ». Connu à travers le monde de par ses photographies, mais également en tant que vidéaste, sa mort a profondément ému les artistes que ce soit au Congo ou dans le monde.

Kiripi Katempo Siku, qui « essayait de raconter des histoires par l’image », a su, très tôt, ce qu’il comptait faire de sa vie. Il a étudié la peinture à l’école des beaux arts de Kinshasa avant de se tourner vers la vidéo et la photographie. Il disait souvent « je suis un écrivain qui écrit avec une caméra, je suis un peintre qui peint avec une caméra ».

Connu au niveau international, ses photographies ont été exposées En Afrique, en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis. Il a également réalisé des courts métrages lui permettant d’obtenir plusieurs prix au festival du court métrage d’Abidjan, en Côte d’Ivoire et au Nigeria. Il aimait photographier Kinshasa ou encore Brazzaville sous toutes leurs couleurs. « Kinshasa est une ville d’empreintes où des objets se répondent », aimait-il dire.

Ses photographies où il propose de regarder Kinshasa à travers ses flaques d’eau à travers l’exposition « Beauté Congo » sont exposés jusqu’au 15 novembre prochain à Paris.