Ce que l’on sait de la visite du président en exercice de la CEDEAO au Burkina Faso

Umaro Sissoco Embaló, Président Guinée-Bissau
Umaro Sissoco Embaló, Président de la Guinée-Bissau

Le président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, le chef de l’État bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embalo, est en séjour au Burkina Faso où il doit débattre de la durée de la Transition fixée à 36 mois par la junte au pouvoir.

Une mission de la CEDEAO, conduite par le président en exercice de l’institution, est arrivée, ce dimanche 24 juillet 2022, à Ouagadougou, la capitale burkinabè. Selon un communiqué de la Présidence bissau-guinéenne, Umaro Sissoco Embalo «sera reçu en audience à la Présidence du Faso, où il aura un tête-à-tête avec le chef de l’État, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba».

La délégation comptera en son sein l’ancien Président du Niger, Mahamadou Issoufou, en sa qualité de médiateur de la CEDEAO pour le Burkina Faso, et le président de la Commission de l’instance sous-régionale, Dr Omar Alieu Touray. Ce dernier a, dans son agenda, prévu une séance de travail avec les autorités de Transition. Au menu, des échanges avec des membres du Gouvernement, le Parlement, les acteurs politiques et économiques de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Le déplacement du président en exercice de la CEDEAO sera surtout axé sur la mise en application des recommandations issue de la 61ème session ordinaire de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest, tenue le 3 juillet 2022, au Ghana. Les chefs d’État et de gouvernement avaient convenu avec les nouvelles autorités burkinabè d’une durée de la Transition à 24 mois, à compter du 1er juillet 2022. La junte au pouvoir avait avancé une transition de 36 mois.

Lire : 36 mois de transition : le Burkina Faso sur les pas du Mali ?