Cameroun : La Communauté Urbaine de Douala a sa Cartographie des Risques

La Cérémonie de remise officielle de cette « Boussole de travail » par Madame MBAH ACHA née FOMUNDAM Rose NGWARI, Ministre Délégué à la Présidence de la République chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat a eu lieu ce Vendredi 28 Avril dans la salle des Actes Rudolph TOKOTO de l’hôtel de ville de Bonanjo.

Dans l’optique d’améliorer les compétences techniques et professionnelles des personnels de la Communauté Urbaine de Douala (CUD) dans les domaines de la gestion et de l’audit de l’ensemble de ses ressources, la CUD avait conclu le 26 Novembre 2013 avec les services du Contrôle Supérieur de l’État (CONSUPE) un protocole d’entente. L’implémentation de celui-ci devait permettre d’inscrire un peu plus Douala dans la liste des métropoles de la bonne gouvernance.

La cérémonie tenue ce jour dans la salle des actes de l’hôtel de ville de Bonanjo et qui a connu la présence de Madame MBAH ACHA, Ministre Délégué à la Présidence de la République chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat tutelle de la cérémonie, Monsieur le Gouverneur de la Région du Littoral Samuel Dieudonné IVAHA DIBOUA , le Préfet du département du Wouri Joseph Bertrand MACHE NJOUONWET, les Délégués du gouvernement des différentes Communautés Urbaines , les Maires et les Chefs traditionnels , a été un couronnement .

Car Le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala Le Dr Fritz NTONE NTONE a reçu des mains de Madame MBAH ACHA, la Cartographie des Risques de la CUD-édition 2016. Véritable boussole de travail, La Cartographie des risques recense les risques d’une organisation en les présentant de façon synthétique et hiérarchisée sous une forme graphique. Elle permet par ailleurs aux responsables de l’institution d’avoir un aperçu plus significatif des vulnérabilités des processus et de prendre des décisions éclairées pour prévenir les anomalies et dérapages. Douala, ville cosmopolite, en proie aux multiples fléaux à l’instar des inondations, le désordre urbain, les constructions anarchiques, la détérioration du climat social …qui plombent son développement, a vraiment besoin des stratégies nouvelles adaptées à cette évolution des situations afin de toujours garder en mémoire que « Prévenir vaut mieux que guérir ».

Ceci dans le dessein continu d’améliorer le mieux-vivre des populations.