Cameroun : les lampions se sont éteints sur la 3è édition du Forum de l’investissement !

La troisième édition du Cameroon investment forum (CIF) s’est tenue du 27 au 29 novembre 2019 à la maison du parti de Bonanjo-Douala sous le thème « l’industrialisation à travers l’import-substitution ». Ce grand rendez-vous économique mettait en scène les investisseurs et les porteurs de projets. « La réduction des importations de riz, de poisson, de maïs et de certains produits était le but recherché dans cette 3ème édition du CIF », a déclaré Marthe Angeline Minja, Directrice générale de l’Agence de promotion des investissements.

Un examen attentif de la balance des paiements montre que le Cameroun devient l’un des plus gros importateurs de biens et de services en Afrique. Le pays consacre plus de 4% de son PIB à l’importation des produits alimentaires de base tels que le riz, le poisson et le maïs. Une telle situation conduit sans aucun doute à un épuisement des réserves de change durement gagnées et entraîne, entre autres conséquences, une dépendance totale à l’égard de produits étrangers, ce qui a un effet dévastateur sur l’industrie locale.

Dans le but de contribuer à la réduction de cette tendance, la présente édition du CIF a porté principalement sur trois filières (riziculture, aquaculture, maïsiculture) qui ont connu une escalade vertigineuse des importations, drainant des milliards de devises étrangères à un moment où l’économie de ce pays d’Afrique Centrale traverse une crise cyclique.

Toutefois, le Cameroun a un potentiel important dans ses trois filières pouvant satisfaire, non seulement, la demande locale, mais également assurer l’approvisionnement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), en particulier, et d’autres pays africains en général.

Le but du forum était de chercher à offrir une opportunité idéale à ses participants (hommes d’affaires locaux et étrangers, intelligentsia, société civile, organisations multilatérales, etc.) de diagnostiquer les défis inhérents à ces secteurs, d’analyser les opportunités d’investissement dans les chaînes de valeurs stratégiques et de proposer des mesures concrètes pouvant réorganiser ces filières en vue de les rendre compétitives et attrayantes aux investisseurs.

Parmi d’autres articulations du forum, le Marché de l’Investissement a offert une occasion unique de nouer des contacts et de sceller des accords commerciaux entre les promoteurs de projets prêts à démarrer et les financiers locaux / internationaux.