Cameroun: 2ème édition du forum sur l’apport des start-ups dans le développement de l’économie

C’est à Edéa, Chef-lieu du Département de la Sanaga-Maritime, que s’est tenue la 2ème édition du Forum sur l’apport des start-ups dans le développement de l’économie du Cameroun.

Placé sous le thème « l’agriculture de précision avec les start-ups », ce Forum qui a débuté le 22 août  et s’est achevé le 24 août dernier, a été marqué par des allocutions de certaines autorités administratives du Département de la Sanaga-Maritime et les exposés des start-upeurs venus de divers horizons pour la circonstance.

Le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Edéa, dans son mot de bienvenue, a salué l’initiative prise par l’ANTIC (Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication) et le choix porté sur la ville d’Edéa, haut lieu de l’agriculture pour la tenue de cet important évènement lié à l’agriculture.

Dans son allocution de circonstance, le Directeur Général de l’ANTIC, Dr EBOT EBOT ENAW, a fait savoir que ce forum  sur l’apport des start-ups dans le développement de l’économie qui se veut un espace d’échanges entre les start-ups et les promoteurs d’exploitations agricoles, a pour objectifs de permettre, d’une part, aux plateformes numériques pour le développement de l’agriculture, de s’arrimer parfaitement aux réalités du terrain agraire et, d’autre part, aux agriculteurs de transformer leurs activités, et de booster leurs productivités, grâce à l’usage des TIC.

L’agriculture, qui demeure fort heureusement le cœur de l’économie camerounaise, doit pouvoir tirer meilleur parti des innovations de l’heure dans le domaine des TIC. Elle doit donc franchir un palier important, en utilisant les TIC dans les différentes étapes du processus de production agricole, pour mieux répondre aux besoins sans cesse croissants des consommateurs,  a-t-il ajouté.

Le Préfet du département de la Sanaga-Maritime, Monsieur DIKOSSO SEME Fritz, en procédant à l’ouverture des travaux, a relevé que, le rôle moteur joué par les TIC dans notre vécu quotidien n’est plus à démontrer. Sous d’autres cieux, leur importance est tout aussi perceptible dans le développement de l’exploitation agricole où des solutions TIC répondant aux besoins des agriculteurs, ont fait leur preuve a-t-il fait savoir.

Durant les trois jours qu’a duré le forum, les participants ont été édifiés sur les outils technologiques pouvant favoriser des partenariats d’affaires entre start-upeurs et producteurs agricoles. Aussi, au cours des travaux de ce forum, ont été abordées les thématiques telles que :

  • Drones au service de l’agriculture de précision ;
  • Enjeux de l’agriculture hors sol en zone urbaine et péri urbaine;
  • Performance agricole et web 2.0;
  • Digital marketing opportunities for farmers;
  • Innovative business models in agriculture;
  • Agriculture et intelligence artificielle.

Toutes ces thématiques vont permettre aux participants entre autre d’optimiser l’apport d’intrants agricoles grâce aux données telles que le degré d’humidité des sols ; de détecter et de traiter, au moyen des drones, les zones infestées par des parasites ; de renforcer les capacités opérationnelles des agriculteurs à travers des programmes d’accompagnement et de formation en ligne, et de faciliter l’écoulement de leurs productions, à l’aide des plateformes spécialisées du e-commerce.