Burundi : le directeur de la Radio publique africaine mis aux arrêts

Le directeur de la Radio publique africaine (RPA), Bob Rugurika, a été arrêté pour avoir rendu publiques des informations qui impliquent un haut responsable de l’armée dans l’assassinat des trois religieuses italiennes, en septembre dernier, au nord de Bujumbura, la capitale du Burundi.

Le parquet de la République à Bujumbura indique avoir procédé à l’arrestation du directeur de la Radio publique africaine (RPA), Bob Rugurika, ce mardi 20 janvier 2015. Il est poursuivi pour « complicité à l’acte d’assassinat », « viol du secret de l’instruction » et « manquement à la solidarité publique », rapporte lAnadolu Agency.

Aveux d’un assassin

Depuis plusieurs jours, il diffuse sur les ondes de sa radio, parmi les plus écoutées du Burundi, des informations qui impliquent le général Adolphe Nshimirimana, ex-patron des services burundais de renseignement, dans l’assassinat de trois religieuses italiennes au nord de Bujumbura, le 7 et 8 septembre 2014.

La RPA diffuse sur ses ondes les aveux d’un des assassins de ces trois religieuses qui met en cause le haut gradé. Ce témoignage contredit la version officielle de la police qui avait alors arrêté un déséquilibré, désigné comme le coupable.