Burundi : l’ancienne ministre de Pierre Nkurunziza, Hafsa Mossi, abattue

arton55500

Au Burundi, l’ancienne ministre Hafsa Mossi, proche du Président Pierre Nkurunziza, a été abattue près de son domicile à Bujumbura.

L’ancienne ministre burundaise Hafsa Mossi, proche du Président Pierre Nkurunziza, a été assassinée, ce mercredi 13 juillet 2016, près de son domicile à Bujumbura.

L’information a été donnée par le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye, qui précise sur son compte Twitter que la Députée au Parlement de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (EAC) depuis 2012, a été « assassinée à 10h30, dans le quartier de Gihosha, dans l’est de Bujumbura, par « deux criminels dans un véhicule ».

Membre du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, Hafsa Mossi, ancienne journaliste, passée par la télévision nationale (RTNB) et la BBC, conseillère en communication du Président Nkurunziza, avait été successivement ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement (2005-2007), puis ministre aux Affaires de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (2009-2011). Sur son compte Twitter, Pierre Nkurunziza a indiqué que « l’assassinat d’Hafsa Mossi est un acte ignoble et lâche. C’est une perte inestimable pour le Burundi, sa famille et toute l’EAC ».

Le Burundi a plongé dans une grave crise émaillée de violences lorsque le Président Nkurunziza a annoncé, en avril 2015, sa candidature pour un troisième mandat, avant d’être réélu en juillet. Plusieurs militaires de haut rang proches du pouvoir ont été tués depuis le début de la crise au Burundi, en avril 2015, mais Mme Mossi est la première personnalité politique de premier plan à être assassinée. Les violences ont déjà fait plus de 500 morts et poussé plus de 270 000 personnes à quitter le Burundi.