Burkina : la chasse aux sachets plastiques ouverte

Les pays africains sont nombreux à avoir prohibé les sacs plastiques, afin de protéger l’environnement. Le Burkina Faso va à son tour, prochainement, interdire les sachets en plastique, a annoncé le ministre de l’Environnement, Salif Ouédraogo, ce jeudi, lors d’une conférence de presse.

Le Burkina Faso a, à son tour, décidé de se débarrasser des sacs plastiques! Ils seront très bientôt interdits dans le pays, a annoncé jeudi 13 juillet, lors d’une conférence de presse à Ouagadougou, la capitale du pays, le ministre de l’Environnement Salif Ouédraogo, rapporte le site burkinabè Fasozine. L’objectif: réduire la pollution afin de protéger l’environnement. « Un avant-projet de loi portant interdiction de la production, l’importation et de la distribution des sachets plastiques dans notre pays est déjà rédigé en ce sens », a déclaré le ministre. Pour Salif Ouédraogo, il est urgent que l’Etat fasse une croix sur les sachets en plastique, qui peuvent parfois se révéler mortels pour la santé des êtres vivants. Selon lui, « 30% de la morbidité des animaux est due à l’ingérence des sachets plastiques que nous jetons dans la nature ».

Le projet de loi devrait être soumis au élus du pays. Un dialogue sera aussi entrepris avec les commerçants du produit, qui risquent de voir leur activité baisser une fois que le sachet en plastique sera définitivement prohibé. Il sera remplacé par des emballages biodégradables, selon Fasozine.

Forte pollution

Le Burkina Faso est en proie, depuis deux décennies, à une très forte pollution due aux sachets plastiques en raison de leur forte utilisation dans tous les secteurs d’activité. Un usage qui s’est accentué dans les villes et campagnes. Pour réduire cette pollution, en février 2012, les autorités ont organisé dans la capitale, Ouagadougou, un concours intitulé « zéro sachet plastique ». Près de 6.120 citoyens ont participé à cette première édition à l’issue de laquelle, les habitants ayant ramassé le plus de sachets plastiques dans leur commune, ont été récompensé avec de coquettes sommes et du matériel tel que des charrettes, brouettes, râteaux et poubelles…

De nombreux pays africains tels que L’Afrique du sud, le Rwanda, l’Érythrée, l’Ouganda, la Tanzanie, le Gabon, le Kenya, la Mauritanie, mènent depuis plusieurs années une lutte sans merci contre les sacs plastiques, qu’ils ont interdit. A l’instar du Gabon qui a pris des mesures depuis juillet 2010. En effet, le Président Ali Bongo a interdit l’usage de tous les sacs plastique non-recyclables et non-biodégradables. Des exemples concrets qui prouvent l’engagement écologique du continent pour l’environnement.

Selon l’association anglo-saxonne, Reuse it, qui milite pour le sac réutilisable, la planète consomme un million de ces sacs chaque minute, soit 500 milliards par an au bas mot. C’est une « véritable pandémie de plastique », selon l’organisation.