Burkina Faso : une attaque contre une unité militaire fait 6 morts

Le Burkina Faso est encore endeuillé par la mort tragique de six militaires appartenant à l’unité du Groupement des Forces pour la Sécurisation du Nord (GFSN). Leur véhicule a sauté sur un engin explosif improvisé, au Nord-Ouest de Arbinda.

« Le vendredi 17 janvier 2020 vers 08 heures, un véhicule d’une unité du Groupement des Forces pour la Sécurisation du Nord (GFSN), en mission de reconnaissance, a heurté un engin explosif improvisé, dans les environs de Yalanga, au Nord-Ouest de Arbinda. L’explosion a tué 6 militaires et blessé un autre ». C’est ce qu’on peut lire le communiqué signé par le Directeur de la Communication et des Relations Publiques des Armées du Burkina Faso.

Ainsi la série noire consécutive aux attaques terroristes se poursuit dans le pays. Selon le même communiqué, des opérations de ratissage ont été aussitôt lancées, pour traquer les auteurs de cette forfaiture. Le 4 janvier dernier, un car de transport qui allait vers Tougan avait subi le même sort, en sautant également sur un engin explosif improvisé. Le bilan était très lourd car faisant état de 14 morts dont 7 élèves et 4 femmes. Il s’y ajoute 19 blessés dont 3 dans un état grave.