Bousculade à la Mecque : le Mali, pays africain le plus endeuillé avec 70 morts

Les pays dont les ressortissants se trouvaient en Arabie Saoudite lors de la bousculade à Mina continuent de compter leurs morts. Le Mali, au vu d’un bilan encore provisoire, compte au moins 70 morts dans ce terrible accident, le plus lourd tribut parmi les pays africains.

Deux semaines après la bousculade meurtrière à Mina, en Arabie Saoudite durant le pèlerinage, le nombre de morts par pays reste difficile à déterminer. Au regard des chiffres encore provisoires, le Mali comptabilise 70 morts. Il est le pays africain le plus endeuillé. Par ailleurs, plusieurs familles maliennes restent sans nouvelles de leurs proches.

Une semaine après ce terrible accident, les autorités maliennes n’avaient fait aucune annonce officielle concernant le nombre de morts à Mina. C’est seulement le 30 septembre dernier que le Président Ibrahim Boubacar Keïta livre un premier recensement officiel. Il a alors annoncé que soixante victimes ont été identifiées. Deux jours plus tard, de retour de la Mecque, le ministre Thierno Hass Diallo faisait état de 70 morts et 429 disparus. Ce qui représente 10 morts supplémentaires à Mina.

Les familles dans l’inquiétude

Les familles dans l’attente d’avoir des nouvelles de leurs proches sont dans l’inquiétude. Deux semaines après le drame, elles n’arrivent toujours pas à joindre leurs proches. Impossible de savoir s’ils sont parmi les victimes. Les autorités sont pour l’heure dans l’incapacité de leur donner plus d’informations. Certains au bord du désespoir décident de se rendre en Arabie Saoudite pour retrouver leurs proches. A l’instar de ce jeune Malien sans nouvelle de sa femme qui a décidé de se rendre sur place afin de la retrouver.
« Nous n’avons reçu aucun soutien des autorités ni des agences de voyage », témoigne sa belle-sœur qui partira, cette semaine, à ses frais, en Arabie Saoudite afin d’identifier sa sœur dans le cadre d’une délégation improvisée.

Pour ceux qui ne pouvaient pas se rendre en Arabie Saoudite, ils comptent sur les ressortissants maliens pour parcourir les morgues et les hôpitaux afin de leur donner des nouvelles de leurs proches portés disparus. De plus, au Mali une véritable chaîne de solidarité s’est créée via Facebook où les familles des disparus peuvent discuter et se soutenir face à cette terrible épreuve.

Avec ce bilan provisoire, le Mali pourrait devenir le pays africain le plus endeuillé, devant l’Egypte, le Cameroun, le Sénégal et le Niger. La colère monte chez certains pays qui accusent l’Arabie Saoudite de négligence. En effet, des Marocains ont décidé, lundi, de porter plainte contre l’Arabie Saoudite. L’Iran pourrait bien leur emboîter le pas.