Bénin : l’Assemblée nationale maintient l’immunité de Barthélémy Kassa

Le Parlement béninois a refusé ce jeudi de lever l’immunité parlementaire de Barthélémy Kassa, député et ancien ministre de l’Énergie et de l’Eau impliqué dans une affaire de détournement de fonds présumé d’un projet financé par les Pays-Bas.

Barthélémy Kassa, député béninois, est en passe d’échapper à la justice. Le Parlement du Bénin a refusé ce jeudi de lever l’immunité parlementaire de Barthélémy Kassa soupçonné d’avoir détourné de l’argent public d’un projet financé par les Pays-Bas. Les députés ont refusé par 45 voix à 38 .

Le vote prévu initialement le 17 août dernier a été repoussé après que des députés du parti au pouvoir prénommé Forces Cauris pour un Bénin Emérgent (FCBE) avaient décidé de boycotter la session en refusant de pénétrer au sein de l’hémicycle. Le nombre minimum de voix n’étant pas atteint, le président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, avait renvoyé la session au 20 août.

La demande de levée de l’immunité parlementaire de l’ancien ministre béninois de l’Énergie et de l’Eau avait été transmise le 10 août au bureau de l’Assemblée nationale par la ministre de la Justice, Evelyne da Silva Ahouanto.
Face à cette situation, le Président Boni Yayi avait lui-même demandé la levée de l’immunité parlementaire de Barthélémy Kassa mais sa requête a été refusée par le procureur.

Barthélémy Kassa, ancien ministre de l’Energie et de l’Eau, serait impliqué dans le détournement de quatre millions d’euros d’aide publique néerlandaise au développement. Une affaire rendue public par les Pays-Bas, le 6 mai dernier. Cette somme était destiné à la seconde phase d’un Programme pluriannuel d’appui au secteur Eau et Assainissement.

Lire aussi : Corruption au Bénin : les députés du parti au pouvoir boudent l’hémicycle