Barack Obama donne sa confiance à la jeunesse africaine : « Yes, youth can ! »

ObamaJeunesAfricains.jpg

C’est un discours résolument optimiste que Barack Obama a présenté mardi, à la Maison Blanche, lors de l’ouverture du Forum de coopération commerciale et économique entre les Etats-Unis et l’Afrique subsaharienne. Ce grand meeting réunit du 3 au 5 août à Washington 120 jeunes africains « dirigeants de la société civile et du secteur privé ».

Faisant allusion à l’élimination des Etats-Unis face au Ghana en huitième de finale de la dernière coupe du monde, Barack Obama a débuté son discours d’introduction au Forum de l’AGOA (relatif à la loi « African Growth and Opportunity Act ») par un trait d’humour, détendant immédiatement l’ambiance d’une salle acquise à sa cause.

Le président américain est ensuite rentré dans le vif du sujet en renouvelant sa volonté d’être partenaire avec l’Afrique et de renforcer les liens existants en encourageant la productivité du continent : « Tandis que vous vous affairez à créer des emplois et des débouchés, les États-Unis travailleront avec vous (…) Voilà pourquoi notre initiative historique en faveur de la sécurité alimentaire ne se borne pas à l’acheminement de vivres ; elle vise aussi à partager les nouvelles technologies et à accroître la productivité et l’autonomie de l’Afrique. »

Partenaires sur le plan économique, mais également sur la lutte des droits civiques : « À vous et aux habitants de toute l’Afrique, je le dis : sachez que les États-Unis d’Amérique se tiendront à vos côtés dans votre quête de justice, de progrès, des droits de l’homme et de la dignité de tous. »

« Yes, youth can ! »

ObamaJeunesAfricains.jpg

Présentant certains entrepreneurs en les faisant applaudir par l’assemblée à la façon d’un véritable show à l’américaine, Obama a présenté le contexte particulier de cette année 2010 avec les cinquantenaires de l’indépendance de 17 états africains. Le président américain a exhorté les jeunes Africains à enraciner les principes démocratiques dans leurs pays, et à ne pas suivre les pas de la génération des indépendances qui s’est selon lui accrochée au pouvoir. Il a tenu à rappeler à ces jeunes leaders que leur destin était entre leurs mains « Chacun d’entre vous qui êtes ici aujourd’hui, vous êtes un leader. Vous êtes une source d’inspiration pour les jeunes de votre pays. Vous êtes une source d’inspiration pour nous aux Etats-Unis » et il a insisté sur l’importance de cette jeune génération africaine pour le futur. Lors de ce discours, Barack Obama a clairement montré qu’il avait confiance en la jeunesse africaine en transformant son « Yes, we can ! » de sa campagne présidentielle en « Yes, youth can ! ».

Pour conclure, le président américain a insisté sur l’importance des échanges d’idées qui auront lieu lors de ce forum : « Je veux entendre ce que vous avez à dire et connaître vos objectifs et savoir comment nous pouvons être des partenaires capables de vous aider à les atteindre. ». En effet, en plus d’une discussion ouverte avec le président Barack Obama, le Forum des jeunes leaders africains prévoit des débats en petits groupes sur divers thèmes, comme « la transparence et l’obligation de rendre compte, la création d’emploi et l’entreprenariat, la défense des droits et la mise à profit de la technologie en faveur de l’autonomisation des personnes et des collectivités. ».

Lire aussi : Obama reçoit la jeunesse africaine à Washington