Anesthésie générale : une menace pour le cerveau des enfants

Une anesthésie générale avant l’âge de 4 ans peut causer des dommages sur le cerveau des enfants. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la revue Pediatrics.

Une étude récemment publiée dans la revue Pediatrics révèle qu’une anesthésie générale avant l’âge de 4 ans peut causer des dommages sur le cerveau des enfants.

C’est une équipe d’anesthésistes rattachée à l’hôpital pour enfants de la ville de Cincinnati qui ont établi que les enfants endormis pour une opération chirurgicale avant l’âge de 4 ans subiraient d’importants changements au niveau de la structure du cerveau. Entre autres effets reportés par les spécialistes, une diminution de densité de la matière grise dans les régions postérieures du cerveau.

Des expériences réalisées par Andreas Loepke, auteur de l’étude et anesthésiste à l’hôpital de Cincinnati ont permis de constater, après avoir endormi des rats avec les mêmes médicaments utilisés pour les humains, que de nombreux neurones étaient morts au niveau du cerveau, impliquant une déficience neurocognitive.
Résultats qui avaient soulevé des questions sur les conséquences de l’anesthésie chez les plus jeunes. D’autant qu’à cet âge, le développement neurologique est très sensible et des interférences peuvent induire des anomalies fonctionnelles à long terme, note le site Pourquoidocteur.

Les conséquences d’une anesthésie générale chez les très jeunes enfants font souvent l’objet d’interrogations. Pourquoidocteur précise que des chercheurs de l’université de Toronto au Canada avaient étaient eux-aussi convaincus que les effets neurotoxiques des médicaments anesthésiants pouvaient être néfastes pour la santé, et en particulier sur le cerveau.