Allemagne : la police traque les migrants irréguliers marocains et algériens

En Allemagne, la police a mené une série de raids contre les réfugiés clandestins, dans une trentaine de localités, jusque dans les centres d’asile.

Opération coup de poing en Allemagne où, selon le Daily Mail, la police a mené une série de raids dans une trentaine de localités dans le pays contre les réfugiés clandestins, jusque dans les centres d’asile.

Selon le quotidien britannique, la police allemande a choisi l’aube pour mener une série de descentes en Rhénanie du nord-Whestphalie. Ces raids étaient destinés à vérifier les données biométriques des immigrés nord-africains présent dans ce länder allemand pour s’assurer qu’ils n’ont pas fait une double demande d’asile ou effectué cette demande avec de fausses ou multiples identités.

« Nous avons mis la pression sur les réfugiés pour pousser les gens à révéler les données concernant leur identité. Maintenant, nous pouvons rejeter leur demande d’asile s’ils viennent de pays sûrs », a confié une source au quotidien allemand Bild. Les données collectées lors des descentes policières vont également être comparées aux données des autres pays européens pour éviter les demandes d’asile doubles dans l’UE mais aussi l’utilisation d’identités multiples. Un chiffre de la police fait état d’un total de 471 Algériens et Marocains enregistrés avec des données erronées. Le pot aux rose a été découvert lors des descentes. Ils sont considérés comme les suspects principaux des agressions de Cologne lors de la nuit de la Saint-Sylvestre.

Après le scandale, l’Allemagne qui venait d’accepter de recevoir 1 million de réfugiés, a décidé de placer le Maroc, l’Algérie et la Tunisie sur la liste des pays sûrs. Décision qui devrait faciliter le rapatriement des personnes impliquées dans les agressions vers leurs pays d’origine. La police allemande prévient d’ores et déjà que d’autres descentes sont à venir, indique Yabiladi.