Algérie : Abdelaziz Djerad, nouveau Premier ministre

Abdelaziz Djerad, nouveau Premier ministre algérien

Nommé par le nouveau président de la République Abdelmadjid Tebboune au poste de Premier ministre, Abdelaziz Djerad a pris fonction dans l’après-midi de ce samedi 28 décembre 2019. L’homme succède à l’ex-ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, qui fût nommé, le 19 décembre dernier, au poste de Premier ministre intérimaire. Qui est Abdelaziz Djerad.

Le nouveau Premier ministre est un fin technocrate, il maîtrise à la perfection le fonctionnement de la politique algérienne. Professeur d’université, ancien directeur de l’Ecole Nationale d’Administration de l’Algérie (ENA), détenteur d’un doctorat en science politique, Abdelaziz Djerad est un haut cadre de la Fonction publique.

Agé de 65 ans, le nouveau chef du gouvernement algérien dispose d’un curriculum vitae bien fourni et imposant. De 1993 à 1995, il avait occupé la fonction de Secrétaire général de la Présidence ; puis de 2001 à 2003, il avait été Secrétaire général au ministère des Affaires étrangères. Très proche de l’ex-Premier ministre Ali Benflis, Abdelaziz Djerad s’est présenté à la Présidentielle de 2003 et avait défié l’ex-Président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika. Sorti perdant, il fût écarté du pouvoir par son rival.

Une tâche pas vraiment aisée…

Finalement, sa mésaventure de 2003 va aujourd’hui dans son avantage. En effet, en raison de son éviction de 2003, il est considéré comme étranger et sans implication dans la politique d’Abdelaziz Bouteflika. Or, il est un pur produit du système violemment rejeté par le mouvement Hirak.

Il revient maintenant à Abdelaziz Djerad de former un nouveau gouvernement. Une tâche qui ne sera pas vraiment aisée étant donné que le Hirak poursuit les mouvements de protestation et que l’élection du nouveau président de la République, Abdelmadjid Tebboune, reste contestée.