Alertes à la famine exagérées

Une compagnie britannique qui vise à optimiser les services des ONG internationales, Valid International, a mis en cause le sérieux des alertes à la famine lancées en 2002 et 2003 pour l’Afrique australe. Dans son rapport, l’organisme explique surtout craindre que cette façon d’agir ne porte préjudice à de futurs appels à dons.